Tarte crue aux tomates du jardin et pesto d’artichaut…

IMG_8495

Les tomates sont là!

Après un mois de juin très humide, et des journée de juillet caniculaires, le potager n’offrait plus qu’une vision apocalyptique de lui-même.

Parmi tous les co-plantés, les plus exposés furent les pieds de tomates, fraîchement installés, touchés en plein coeur alors qu’ils entamaient une belle  ascension vers leur Everest.

Le diagnostic, sans appel : arracher pour replanter.

La nature nous donne souvent des leçons de vie, comme des fils invisibles qui nous relient à elle, nous guident dans nos actions, et nous n’avons d’autres choix que de les accepter.

Parfois, la réussite nous semble tellement évidente, que l’échec n’est même pas envisageable…

Alors que faire quand tout s’écroule ?

Renoncer? Abandonner? Se résoudre à tout perdre ?

Certainement pas. Se retrousser les manches et oser réécrire l’histoire.

Déchirer la page souillée.

Aligner d’autres verbes, qui rythmeront d’autres phrases, pour une mélodie plus joyeuse, plus positive, plus féconde.

Oser se retrouver à la case départ alors que la victoire semblait si proche, accepter de repartir en arrière pour mieux ancrer son pas.

IMG_4954.jpg

D’autres plants ont fait sourire à nouveau les zones sinistrées, et après beaucoup d’amour et de soins, les fleurs ont donné vie à des fruits, qui offrent aujourd’hui leur jolie peau fine et pâle, aux doux rayons du soleil.

DSC_0145.JPG

Ne jamais perdre de vue l’espoir.

Même si la déception dévaste tout sur son passage, toujours envisager la perspective, douce et folle qu’au coeur de l’été le panier se remplisse enfin 😉

Et pour les sublimer en conservant intactes leurs précieux nutriments et leurs jolies couleurs, une tarte « raw » s’impose, c’est à dire sans cuisson, mais croustillante et délicieuse à souhait, qui accueillera avec bienveillance ces joyeuses petites gouttelettes d’été.

IMG_E8459.JPG

Riche en vitamine E, C, bêta-carotène et en lycopène, des composés qui possèdent tous un fort pouvoir antioxydant, la tomate est le fruit « beauté » par excellence. Elle aide à lutter contre les radicaux libres, responsables du vieillissement prématuré de nos cellules…Riche en fibres en eau et vitamines, elle est un aliment minceur remarquable. Impossible de faire sans elle en été, elle est de tous les repas, de tous les moments de partage, de toutes les tablées…

Ce qu’il me faut pour 2 tartelettes :

Le fond de tarte crunchy  :

  • 100 g de noix
  • 50g de noisettes
  • 1/2 bouquet de persil
  • 1 cs d’huile de coco
  • sel
  • 1 cc de graines de fenouil
  • 1 cs de gingembre râpé
  • 2 cs de graines de sésame

Le pesto d’artichauts  :

  • 1 petite boîte de coeurs d’artichauts
  • 1 bouquet de basilic
  • 1/2 gousse d’ail
  • sel, poivre
  • 2 cs d’huile d’olive

La garniture :

De jolies tomates bio multicolores.

C’est parti !

IMG_8468.jpg

Je commence par préparer la « pâte », en mixant tous les ingrédients qui s’y rapportent. Puis je chemise un moule à tartelette avec un papier transparent et dépose mon joli petit crumble que je tasse bien avant de réfrigérer, pour que l’huile de coco se fige et donne forme aux tartelettes.

IMG_8478.jpg

Pendant ce temps, je prépare le pesto d’artichaut en mixant les ingrédients de manière à obtenir une crème onctueuse. Notez que vous pouvez aussi réaliser un pesto d’avocats si vous n’aimez pas l’artichaut ou même un pesto classique, à vous de laisser parler votre créativité.

IMG_8479.jpg

IMG_8484.jpg

Après avoir sorti les tartelettes du réfrigérateur il ne reste plus qu’à les démouler délicatement, les napper généreusement de crème et puis d’y ranger avec amour les jolies petites tomates.

IMG_8485.jpg

Vous pouvez ajouter des graines de sarrasin germé pour accentuer le côté crunchy !

IMG_8493.jpg

Quelques feuilles de basilic, un filet d’huile d’olive extra-vierge de première pression à froid, et le bonheur est au bout de la fourchette 😉

IMG_8497.jpg

Si cette recette vous inspire, et que la « raw food » vous interpèle, sachez que vous trouverez une mine d’informations sur les bienfaits de ce type d’alimentation, ainsi que des « partitions-recettes » pour mettre en musique la délicieuse et innovante cuisine du Chef Marie-Sophie L, dans son livre « l’alimentation crue, une réponse aux dérives alimentaires ».

N’hésitez pas à naviguer sur son site, de nombreuses vidéos vous y attendent.

https://linstantcru.com

La tarte asperges estragon, vegan et gluten free.

IMG_3538.jpg

S’il y a bien un légume qu’il ne faut pas laisser filer c’est l’asperge.

Chaque printemps c’est pareil, on guète son arrivée, on compte les jours qui nous séparent de la fin de l’hiver, pour la voir défiler, comme sortie  d’un podium « haute couture », tout en longueur, allure, grâce, et élégance.

Cultivée depuis l’antiquité, elle servait de bouquets aux Egyptiens pour honorer leurs  Dieux, quant à Madame de Pompadour, on raconte qu’elle croquait avec délectation  ses extrémités appelées « pointes d’amour »…

Il y a ceux qui la préfèrent en robe d’opaline, et d’autres en costume couleur prairie, croquante à souhait, quelle que soit son apparence elle se prête à toutes nos fantaisies.

Bien plus encore, elle transforme un repas banal en déjeuner dominical,  ensoleille les nappes en lin qui se déplient généreusement sur des tablées improvisées au jardin, fédère, réunit, rassemble, rend heureux…

Mais ce joli printemps en tiges, est éphémère, et tel un mirage, il repart aussi vite qu’il  est arrivé, emportant avec lui la plus belle des saison, nous laissant comme un goût de rêve inachevé …

C’est pour cela qu’il faut faire vite, ne pas en perdre un brin, la savourer jusqu’à plus faim, la décliner, l’éplucher, la tailler, l’envelopper, la faire rôtir, dorer, la coiffer de sauces onctueuses, après l’avoir faite cuire à toute vapeur…

Pourquoi on l’adoooore !

Parce que c’est un légume « win win », jugez-en vous même :

  • Composée à 92% d’eau, l’asperge apporte à peine 20Kcal/100g, ce qui en fait notre best friend minceur.
  • Elle contient de nombreuses vitamines (C, E, PP et K).
  • Elle est riche en antioxydants et rejoint la joyeuse « team des légumes anti-âge ».
  • Aliment détox, c’est un diurétique naturel favorisant l’élimination des toxines et du  surplus de sel dans nos tissus, aidant ainsi les reins à se purifier.
  • Aliment drainant grâce à ses nombreuses fibres qui permettent aux intestins de bien éliminer, elle renforce aussi notre système immunitaire.
  • Elle regorge d’acide folique, ou vitamine B9 , cette vitamine qui participe à la fabrication des cellules du corps et des globules rouges.
  • C’est un aliment anti-cancer comportant des pigments caroténoïdes, comme la bêta-carotène et la lutéine.
  • Elle permet de prévenir les maladies cardiovasculaires ainsi que les accidents vasculaires cérébraux car sa consommation diminue le taux d’homocystéine dans le sang, une substance nuisible à nos artères.

Vous l’avez compris, ce n’est pas un hasard si la nature, qui est bien faite, nous offre ce joli cadeau au printemps, pour nous permettre de détoxifier notre organisme, tout en douceur.

Alors pourquoi ne pas la déguster sous forme de  green tarte, parfumée à l’estragon pour bénéficier de ses effets anti-spasmodiques et anti-stress ?

Associée à une petite salade de mâche ou de roquette, elle sera l’amie des lunch box au bureau ou au lycée, et des paniers piques-niques dans les bois ou à la plage.

IMG_3569.jpg

Ce qu’il me faut pour une tarte rectangulaire (4 personnes environ) :

IMG_3530.jpg

Pour la pâte :

  • 80 g de farine de pois chiches
  • 30 g de poudre d’amandes
  • 1 pincée de sel et de poivre
  • 1 bouquet d’estragon frais
  • 2 cs d’arrow root (fécule servant de liant) en magasins Bio
  • 2 cs d’huile de coco
  • 2 cs d’eau froide

Pour la crème :

  • 100 g de haricots blancs cuits
  • 2 cs de tahini (purée de sésame) en magasins Bio
  • 2cs d’huile d’olive
  • sel et poivre
  • 1 gousse d’ail

La garniture :

  • une douzaine d’asperges mélangées blanches et vertes
  • des pistaches ou amandes ou pignons
  • 2 cs d’huile d’olive

C’est parti :

IMG_3531.jpg

  • D’abord, je mélange tous les ingrédients secs de la pâte, puis les feuilles d’estragon ciselées, j’ajoute l’huile de coco, l’eau, jusqu’à obtenir une pâte qui tienne la route; Si vous avez un robot vous pouvez vous en servir, sinon ça marche aussi bien à la fourchette .
  • Je forme une jolie boule, la filme avec du papier transparent, et la laisse reposer au frais pendant 30 minutes.
  • L’estragon vous permettra d’obtenir une pâte à tarte toute verte c’est plus fun et meilleur !

IMG_3533.jpg

Bien entendu cette base de pâte peut servir pour toutes les tartes aux légumes de votre choix.

  • étalez ensuite la pâte au rouleau puis en vous aidant de vos doigts, n’oubliez pas qu’il n’y a pas de gluten donc la texture sera un peu plus fragile que celle d’une pâte brisée, elle s’apparenterait d’avantage à une pâte sablée. Soyez IN-DUL-GENTES 😉
  • Placez-la enfin dans un joli moule à tarte, moi j’aime beaucoup celui-la :

http://amzn.to/2orBWJX

IMG_3544.jpg

  • N’oubliez pas de la piquer, d’ajouter des billes ou des légumes secs pour une cuisson à blanc parfaite pendant environ 15 minutes à 180 °.

IMG_3545.jpg

  • Juste le temps qu’il me faut pour préparer la crème, et boire un petit thé…
  • Pour cela je mixe tous les ingrédients, pour obtenir une texture lisse et onctueuse, je peux éventuellement rajouter un peu d’eau si nécessaire. Super easy, non?

IMG_3536.jpg

  • Je lave ensuite les asperges, les casse pour enlever la partie basse terreuse, les épluche et les dispose sur une feuille de papier sulfurisé, au dessus d’un plat allant au four.
  • Je les arrose d’huile d’olive et les glisse au four pendant 10 minutes à 180°.

IMG_3535.jpg

  • Il ne me reste plus qu’à disposer joliment les asperges sur mon fond de tarte refroidi et garni de crème, parsemer de pistaches, et je remets le tout juste 5 minutes au four histoire de fusionner les énergies 😉

IMG_3565.jpg

Savourer l’instant présent, s’ancrer au printemps et à la nature, croquer dans l’un de ces petits bonheurs tout simples où rien ne pèse, futile et léger, comme une pointe d’asperge…

Le monde est ce qu’il est, et le bonheur n’est pas un état permanent, il est fait de ces petits riens, de ces rires d’enfants, de ces lueurs d’espoir, de ces délices partagés, de ces petites gouttes de bienveillance qui finissent par former un océan d’amour, de ces instants de grâce où le passé n’est déjà plus, et le futur à portée de souffle,  à condition d’ouvrir ses yeux et son coeur, de se rendre disponibles et perméables à la vie qui coule en nous…

« J’ai reconnu le bonheur au bruit qu’il a fait en partant » Jacques Prévert.

IMG_3614.JPG