Un foie gras végétal pour la St Sylvestre.

DSC_0008.JPG

Noël n’est plus qu’un joli souvenir…

Les paquets sont ouverts, et les grandes tables débarrassées.

Une page se tourne.

La fébrilité de l’attente, la frénésie des achats et la joie de ces moments de partage en famille laisse place à un vide difficile à combler…

Après avoir surfé des semaines entières sur la voie du consumérisme en quête du cadeau parfait, il nous faut maintenant rechercher la meilleure façon de repenser notre vie, l’adapter, en y glissant des petits tuteurs par ci, par là, pour l’affranchir des influences extérieures, des peurs récurrentes des routines indésirables.

Ouvrir les écluses et laisser le flot des bons voeux se déverser, souhaiter le meilleur pour ceux que l’on aime, et y croire très fort.

Recadrer.

Accueillir projets et changements, faire la chasse aux schémas de pensée qui nous polluent malgré nous.

Laisser se profiler l’ouverture, à coup de bonne volonté, d’engagement, de résolutions…

Prendre de bonnes résolutions c’est aussi s’arrêter pour sentir palpiter le pouls de son espace intérieur, de ses aspirations, ses objectifs, ses rêves.

C’est l’occasion de se témoigner de la gratitude pour tout ce qui a été accompli durant ces douze derniers mois, et de l’auto bienveillance pour la face Nord qu’il reste encore à escalader…

Accepter les défis, ceux qui nous propulsent hors de notre zone de confort, mais ne pas voir trop grand, trop loin, trop haut au risque de se perdre ou d’abandonner les rames de l’embarcation laissant le courant de nos habitudes passées nous emporter à nouveau dans son flot.

Et puis pour les plus téméraires, ne prendre aucun engagement, si ce n’est celui de confier au hasard le soin de faire fleurir spontanément l’intuition sous chacun de ses choix.

Libres d’avancer avec pour seul défi celui de vivre pleinement sa vie sans jamais perdre de vue ses idéaux.

Et si cela commençait tout de suite?

Peut-être que cette année le réveillon pourrait se vivre autrement, plus légèrement, sur la pointe des pieds, en bousculant quelque peu les codes et en remplaçant le traditionnel foie gras par une alternative plus green?

DSC_0007.JPG

Venez tenter l’expérience…

Ce qu’il me faut :

  • 100 g de beurre de cacao
  • 100 g d’échalotes
  • 60 g de champignons de Paris
  • 60 g de noix de cajou
  • 240 g de purée de châtaigne
  • 1 c. à soupe d’armagnac
  • 15 g de levure maltée
  • poivre sel
  • 1 c. à café de cannelle
  • 1 c. à café de coriandre moulue

 

DSC_0008.JPG

C’est parti !

Faire tremper les noix de cajou dans de l’eau.

Au bain-marie, faire fondre le beurre de cacao.
Emincer les échalotes, puis les faire revenir dans un peu d’huile d’olive, ajouter les champignons lavés, et émincés.
Mixer ensuite les noix de cajou égouttées, la purée de châtaigne, l’armagnac, la levure maltée, les épices, le sel, le poivre moulu, les échalotes et champignons.

Verser le beurre de cacao tiède en plusieurs fois, tout en mixant afin d’obtenir un mélange lisse et homogène.
Verser le mélange dans un bocal et oublier au frais.

Pour le « gras » :

  • 20 g de beurre de cacao
  • 1 pincée de sel
  • 1 pointe de curcuma

Faire fondre le beurre de cacao et ajouter le sel et le curcuma, mélanger et verser sur le foie gras.
Oublier au frais pour quelques heures.

A déguster sans modération accompagné de figues sèches et de noisettes concassées.

DSC_0014.JPG

Happy 2019 !

DSC_0012.JPG

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s