ONA : le « green chic » explorateur de goûts et agitateur de consciences…

IMG_7618

Connaissez-vous ce lieu magique, où les papillons se surprennent à rêver et où le végétal est roi?

Il déborde de chaque vase, colonise les photophores, grimpe sur les murs, envahit le moindre petit recoin, pour se retrouver, omniprésent en cuisine où il est magistralement sublimé par la jeune et talentueuse Chef, Claire Vallée.

Cet endroit hors du commun, c’est ONA (Origine Non Animale) un restaurant gastronomique, bio et vegan, ouvert il y a presque deux ans, sur la presqu’île du Cap Ferret.

Il propose une alternative « green chic » à la cuisine gastronomique traditionnelle, avec pour éthique, le respect de la nature et la célébration de la vie sous toutes ses formes.

Un projet fort et novateur qui suscite une véritable dynamique collective .

31396084_914089332108920_8405724445401939968_n

Dés l’entrée, le ton est donné. Une devanture en bois peint, laisse apercevoir un espace aux tendances Scandinaves, meubles chinés, fauteuils en rotin, un décor qui donne envie de s’installer confortablement pour attendre le lever de rideau, et savourer le spectacle des plats qui viennent et vont dans une ambiance chaleureuse est décontractée.

Ici pas de gants blancs, ou d’argenterie lustrée. Non. Juste une cuisine fusion qui se suffit à elle même et gagne ses lettres de noblesse, par ses assiettes luxueusement dressées, qui brillent, séduisent et surprennent.

De belles associations rondes et généreuses, avant-gardistes et audacieuses, aux doux parfums d’Orient, témoignent d’un goût prononcé de la maîtresse des lieux, pour les lointains voyages.

Une farandole de couleurs, un subtil mélange de textures, des visuels à couper le souffle nous font quitter notre zone de confort, et nous transforment en joyeux explorateurs sur le chemin des possibles.

Claire parvient avec brio à casser les codes et à faire voler en éclat tous nos repères, en travaillant avec intelligence et dextérité des ingrédients frais et de saison, tous d’origine biologique.

31037532_910459855805201_5913536248462442496_n

Et quand à cela s’ajoute un service impeccable, assuré par une ambassadrice de charme de la « girl team », souriante et professionnelle, qui connait sur le bout des doigts les paroles et la musique de chacune des mélodies gustatives composées en cuisine, et bien on se dit que la veganaise (mayonnaise vegan) a bien pris, et que ce n’est pas un hasard si le guide Michelin ou le Gault et Millau ont validé le projet ONA…

Mais que les sceptiques se rassurent, ici on est très loin des clichés vegan nourris à la purée de pois chiches, steak de soja insipide et autre tartare de wakamé.

Oubliez aussi les mots « carences » et « privations »…

L’absence d’ingrédients d’origine animale, oblige la Chef à faire preuve d’inventivité, à remettre en jeu son titre à chaque service, afin que les initiés comme les novices, en acceptant de laisser au vestiaires préjugés et aprioris, en prennent plein la vue et découvrent ou retrouvent, une philosophie de vie respectueuse de l’environnement, joyeuse et décomplexée, ainsi que des mets fins et raffinés.

Comme seuls les imbéciles ne changent pas d’avis, il est fort à parier que même le plus sceptique des omnivores ne pourra contenir son étonnement face à tant de générosité et de justesse.

Et même si la magie ne dure que le temps d’un diner, ce sera toujours ça de pris…

Une petite graîne de plantée au beau milieu d’un désert de conscience, une réflexion en devenir, qui tôt ou tard, finira bien par germer, et éclore…

IMG_7619

Sous ses allures volubiles, la cuisine vegan suppose une connaissance parfaite des fruits et légumes de saison, des épices, herbes, oléagineux, algues et autres céréales, des techniques de taille, cuisson, trempage et des moyens de substituer adroitement, le végétal à l’animal.

L’ingrédient principal restant l’ingéniosité, qui comble le manque et fait que cette cuisine n’ait rien d’incomplet, d’insipide, ou de bancal, mais bien au contraire qu’elle célèbre la vie!

Proposer de la gastronomie bio et vegan de haut vol, n’est que la partie visible de l’iceberg, car au centre des préoccupations d’ONA, se trouve une volonté « affamée » de changer les mentalités, un véritable engagement.

Adapter son mode de vie et son alimentation aux exigences éthiques de son  époque et à ses besoins « santé », sans rien sacrifier au plaisir, tel est le  postulat de base.

C’est pour cette raison, que la Chef a pour projet de faire d’ONA un véritable lieu de vie, en proposant très prochainement, une épicerie avec les produits phares, dont les fameux fromages végétaux ainsi que des ateliers de cuisine vegan.

IMG_7623

Mais pour l’heure ONA reste un restaurant qui met en avant un menu du marché différent chaque midi et un menu gastronomique, du mercredi au samedi soir, ainsi que le samedi et dimanche midi.

Celui de Mai est sur le point de s’achever, il s’intitule « vice et versa »…

Il vous reste encore quelques jours pour aller le découvrir, et personnellement, je l’ai a-do-ré 😉

Après vous y être aventuré, vous saurez qu’il ne faut pas se fier aux apparences, qu’il est bon d’accepter de dépasser ses schémas de pensées pour avancer et que certaines convictions sont parfois bonnes à jeter au feu…

Sachez que vos sens vous joueront parfois des tours, et qu’il vous faudra adapter la réalité à votre champ de vision.

Ainsi en est-il du petit « noir » servi en amuse-bouche …

IMG_7600

De la tarte au citron déstructurée, sans la moindre petite trace de lait, de beurre ou d’oeufs, qui vous réservera bien des surprises…

IMG_7602

Ou bien du fromage végétal ressemblant comme deux gouttes de (faux) lait à l’authentique Brillat Savarin, même croûte, même crémeux, même saveur…

IMG_7604

Et quand en plus il est accompagné d’une confiture potiron-coing…là c’est l’extase totale…Oh la la j’en rêve encore !

Que dire du plat de « résistance » sinon qu’il bouscule, une fois de plus les idées reçues, et que ses épices font résonner tous nos sens?

IMG_7606

Et puis il y a cet oeuf au plat, dont aucune poule n’a déclaré en être la génitrice…Affaire à suivre 😉

IMG_7610.jpg

Préparez vous à vivre une expérience qui à coup sûr ébranlera votre boussole intérieure et vous fera perdre le nord avec délice…

 

onaB.jpg
 ONA
 Claire Vallée
 3 bis rue Sophie et Paul Wallerstein – 33740 Arès   Bassin d’Arcachon
 05 56 82 04 06 / 06 46 08 65 50 – ona@clairevallee.com

 

Pour terminer, voici une petite recette « healthy » rapide et ultra simple, que Claire nous a gentiment partagée.

Le taboulé floral chou fleur melon…

Ce qu’il me faut pour 4 personnes:

  • 1/2 chou fleur
  • 1/2 melon
  • 1 échalote
  • 20 feuilles de menthe
  • 10 tiges de ciboulette
  • le jus d’un citron
  • 6 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • de la fleur de sel
  • un petit morceau de chou rouge
  • fleurs et feuilles comestibles du jardin

C’est parti !

  • Nettoyez le chou fleur et le râper à l’aide d’une mandoline pour obtenir un effet taboulé et mettre de côté.
  • Coupez le melon en tranches puis taillez ces dernières en petits cubes réguliers, réservez.
  • Épluchez l’échalote et la ciseler.
  • Ciselez finement la menthe puis la ciboulette
  • Extraire le jus du citron.
  • Bien mélanger le taboulé de chou fleur avec les dés de melon, l’échalote, la menthe, la ciboulette, la fleur de sel, le jus du citron et l’huile d’olive.
  • Pour le décor réalisez une poudre de chou rouge en hachant ce dernier.
  • Dressez le taboulé dans l’assiette, décorez avec la poudre de chou rouge, les fleurs et les feuilles comestibles du jardin.

C’est prêt, dégustez !

 

 

Confiture expresse sans sucre, aux fraises et graines de chia…

DSC_0110.JPG

L’été n’est plus qu’à quelques brasses, on l’aperçoit déjà au loin, coloré et joyeux.

D’espoir, il devient promesse, de réminiscence, il devient réalité…

Et pour preuve, les températures des jours passés, témoins de sa fougue et de son ardeur à venir nous réchauffer, délogeant un printemps qui, il faut bien l’avouer, avait quelques difficultés à s’affirmer, nous libérant définitivement de la torpeur hivernale dont on ne voyait plus la fin.

Il pose ses valises de soleil et de douceur et d’un trait parvient à éclaircir nos pensées, à recharger notre organisme de sa belle énergie verte qui nous fait tant vibrer.

En hôte bien élevé, il n’est pas venu les mains vides, mais les bras chargés de fruits mûrs à souhait, qu’il fait bon emprisonner dans nos paniers pour les transformer en pure gourmandise …

DSC_0068.JPG

Et celle qui nous vient immédiatement à l’esprit et aux lèvres, c’est la confiture…

Douce et onctueuse, elle collectionne les jolis fruits d’été, dans ses bocaux, pour en faire des bouquet de fragrances colorés, suaves et subtiles.

Même si elle est très addictive nous savons bien qu’il ne faut pas en abuser, car le sucre raffiné, ingrédient souvent majoritaire, à tendance à se cacher derrière les fruits et à faire pencher la balance du mauvais côté ;-(

Mais peut-on réellement se passer de sucre pour la confection des confitures, gelées et autre marmelades ?

Et bien théoriquement non car le sucre agit comme un épaississant au contact de la pectine et de l’acidité des fruits. Bien sûr, on peut en réduire la quantité mais cela aura forcément un impact sur la texture de la confiture qui sera plus liquide.

Autre rôle majeur du sucre: il empêche la prolifération de micro-organismes susceptibles de contaminer le produit. Après ouverture, une conserve avec moins de sucre se gardera ainsi moins longtemps.

Alors que faire ?

Et bien la solution consiste à ajouter un agent gélifiant naturel.

On a pensé à la graine de chia 😉

DSC_0035.JPG

Vous n’avez pas pu passer à côté de cette petite graine magique qui agite la blogosphère depuis quelques temps.

Issue d’une plante que l’on trouve sur les hauts plateaux Mexicains, ses vertus ne sont plus à prouver.

Riche en protéines, en fibres, elle réunit les principaux acides aminés.

Bourrée d’antioxydants, vitamines et minéraux elle a en plus le super pouvoir  d’absorber jusqu’à dix fois son poids en eau.

Et oui, grâce à son mucilage, le chia contient une substance qui gonfle au contact d’un liquide, de quoi sauver une confiture de la noyade, non?

DSC_0100.JPG

Et puisqu’on se jette à l’eau, impossible de ne pas évoquer le bikini et son redoutable « challenge » ! Savez-vous que le chia apporte rapidement une sensation de satiété en occupant toute la place dans notre estomac?

Du coup, la petite graine est largement plébiscitée dans les régimes amaigrissants et devient notre meilleure amie.

Libérées de la dictature du sucre, nous pouvons ainsi profiter de tous les bienfaits gustatifs et nutritionnels des fruits bien mûrs, et réaliser de délicieuses confitures « sugar-free », exception faite d’une petite lichette de sirop de fleur de coco, ou de sirop d’érable pour les irréductibles gourmandes, mais pas plus, d’autant que la fraise est aussi une alliée minceur avec sa faible teneur en calories et sa richesse en nutriments.

De plus, la vitamine C qu’elle contient booste notre système immunitaire et nous fait une jolie peau en activant la formation de collagène.

Ses fibres sont nécessaires à une bonne digestion, et peuvent même atténuer  l’inflammation de l’intestin.

L’acide ellagique et les flavonoïdes qu’elle renferme possèdent des effets antioxydants bénéfiques pour le cœur. Ce sont de puissants stimulants de la santé cardiaque qui neutralisent le mauvais cholestérol sanguin et ont un effet anti-inflammatoire.

Fraises et graines de chia, le duo glamour de l’été 😉

Voici trois confitures élaborées à partir de trois techniques différentes de préparation, à vous de choisir la vôtre.

DSC_0043.JPG

 

1°/ La plus rapide.

Le topic :

  • des fruits, donc des vitamines,
  • des graines de chia, donc des protéines complètes végétales et des oméga 3,
  • et c’est tout !

Oubliez les chaudrons en cuivre, les heures passées à surveiller une cuisson capricieuse, les débordements intempestifs et autres projections brûlantes, qui, il faut bien l’avouer, font parfois virer ce moment culte en scène de cauchemar.

Oubliez.

Ici pas de cuisson, on est à même de profiter des vertus de chacun des ingrédients puisque non chauffés, ils ne perdent rien de leur potentiel nutritionnel, et c’est tant mieux.

Bien sûr les déclinaisons n’auront de limites que votre imagination et la saison.

On l’agrémente d’infusions de verveine, d’hibiscus, de rose, pour apporter une effluve subtile, et on n’oublie pas les épices pour rehausser le goût.

Ce qu’il me faut pour un petit pot de confiture :
DSC_0057.JPG
  • 1 tasse de fraises
  • 1 cs de graines de chia (à adapter en fonction de la consistance souhaitée)
  • 1 cs d’eau ou d’infusion d’hibiscus
  • une pincée de vanille en poudre
  • une pincée de gingembre en poudre
  • Sirop de fleur de coco ou sirop d’érable (en option)
C’est parti !
DSC_0080.jpg
  • Passer au robot les fruits pour les réduire en purée.

DSC_0081.jpg

  • Ajouter les graines de chia et l’eau ou l’infusion ainsi que les épices.

DSC_0082.JPG

  • Bien mélanger.
  • Mettre le tout dans un pot en verre.
  • Placer le pot au réfrigérateur pendant 20 minutes.
  • C’est prêt!

Vous pouvez déguster votre jolie confiture sur une tartine ou sur un yaourt de coco 😉

DSC_0158.JPG

2°) La version « pressée à froid » :

L’idée c’est de presser les fraises à froid à l’aide d’un extracteur, afin de se débarrasser des fibres et petites graines, pour obtenir un jus, digeste et mieux assimilable par notre organisme.

En effet, quelques minutes suffisent pour retrouver tous les bienfaits des aliments pressés à froid dans le sang, avec un minimum d’effort et de travail de la part du système digestif.

Contrairement à la centrifugeuse dont la grande vitesse de rotation (15000 tours/minutes), détruit les enzymes et une bonne partie des vitamines, l’extracteur de jus, du fait de sa faible vitesse de rotation (moins de 80 tours/minutes) préserve intacts toutes les vitamines, enzymes et nutriments.

Ici on obtiendra une confiture sans morceaux, lisse et légère.

Ce qu’il me faut  pour un petit pot :

DSC_0072.jpg

  • 200 ml de fraises fraichement pressées à l’extracteur de jus
  • de l’eau de coco, ou de l’eau de fleur d’oranger
  • 2 cs de nectar de fleur de coco ou de sirop d’agave (option)
  • 4 cs de graines de chia

C’est parti !

DSC_0220.JPG

  • je commence par mélanger le jus de fraises avec l’eau de coco qui va apporter une petite note sucrée, et le nectar de fleur de coco ou le sirop d’agave.
  • j’ajoute mes petites graines magiques
  • je mélange bien pour une parfaite homogénéité
  • j’attends 30 minutes et c’est prêt

DSC_0230.JPG

Ces confitures « crues » sont à déguster rapidement pour profiter de leurs vitamines et de tous leurs bienfaits, mais on peut les conserver jusqu’à 5 jours au frais.

3°) La version « hot » cuite en 15 minutes !

DSC_0065.JPG

Disons que c’est celle qui se rapproche le plus de la confiture traditionnelle, puisqu’elle fait appel à la cuisson. Mais la cuisson est expresse et le résultat in-ra-ta-ble 😉

Ce qu’il me faut pour 2 bocaux :

  • 300 g de fraises
  • 3 cs de graines de chia
  • 2 cs de sirop d’érable ou de sirop d’agave ou de nectar de fleur de coco
  • 2 cs d’eau ou d’infusion fruitée
  • épices au choix

C’est parti !

  • Laver les fraises puis les couper et les mettre dans une casserole avec l’eau ou l’infusion. Porter à ébullition et laisser réduire à feu doux pendant 15 minutes.

DSC_0136.JPG

  • En fin de cuisson ajoutez le sirop d’érable et les graines de chia et éventuellement les épices
  • Versez la confiture dans un bocal
  • Laissez refroidir au réfrigérateur

DSC_0201.JPG

C’est tout !

DSC_0245.jpg

Voilà de se régaler sans culpabilité 😉

Vous remarquerez que les couleurs et les textures varient légèrement.

Avec ou sans morceaux, avec ou sans cuisson…

E et vous, quelle sera votre version préférée ?

DSC_0094.JPG

 

 

L’appartement-cabinet Ludivine Vitalie ouvre à Saint Tropez : une ode à la sérénité et à l’élégance…

IMG_7475.JPG

Je vous avais présenté il y a quelques mois la merveilleuse et talentueuse Ludivine Vitalie, Facialist à Saint Tropez.

https://healthyandcrunchy.com/2017/09/01/ma-rencontre-avec-la-fee-ludivine/

Elle était alors, à la recherche d’un lieu d’exception pour installer son appartement-cabinet, afin de prodiguer ses massages et soins beauté anti-âge, dans un espace qui lui ressemble…

Son rêve s’est enfin concrétisé, et c’est désormais une invitation au voyage que propose Ludivine, à celles et ceux qui franchiront la porte de son appartement-cabinet.

Un voyage intérieur, inspiré par un lieu chaleureux et intimiste, chic et authentique…

Loin de l’agitation et du tumulte, situé en plein cœur du village de Saint Tropez, à deux pas de la place de l’Ormeau et du célèbre quartier de la Ponche, endroit chargé d’histoire et de romantisme.

Une adresse confidentielle, pour une expérience hors du temps, un espace où le moindre petit détail a été pensé des heures durant par la maîtresse des lieux.

Le point de départ d’une expérience sensorielle, olfactive, émotionnelle, guidée par une mélodie juste, dans un cadre feutré, pour un moment unique et privilégié.

Ici, tout vous invite au calme et au ressourcement, du plancher en bois blond, aux murs ornés de moulures rondes et courbées, qui apportent douceur et volupté, faisant merveilleusement écho aux pleins et aux déliés des visages et des corps qui s’offrent aux mains expertes de la divine Lu.

Du blanc pour capter la lumière.

L’appartement devient alors une toile sur laquelle chaque meuble, chaque objet prend tout son sens et se détache pour entrer en résonance avec l’intention posée par  le soin.

A l’élégance et à la modernité, Ludivine a voulu allier le confort, avec  un mobilier et une table de massage des plus performants pour optimiser la  détente et le lâcher prise…

Elle a désiré également un espace fonctionnel, où les rouleaux de Jade, côtoieraient les Gua-Sha, où les flacons d’apothicaire sublimeraient les rituels teintés de traditions ancestrales, pour permettre à ses mains d’évoluer en toute liberté.

Un petit salon cosy pour respirer et ralentir, définir ses attentes, échanger, partager des secrets de beauté, s’abreuver de saveurs bienfaisantes.

Esthète et amoureuse des belles choses, Ludivine a su créer une parenthèse enchantée, un lieu qui lui ressemble, empreint  de tout ce qui la caractérise : beauté, grâce, et délicatesse.

Prenez rendez-vous dés aujourd’hui, pour découvrir son soin signature Synesthélift® le secret de beauté qu’il manquait à votre peau…

Ludivine Vitalie
10 rue du Petit Saint-Jean
83 990 Saint-Tropez
07 86 28 87 19
ludivine.vitalie@gmail.com
www.ludivine.vitalie.com