La levure nutritionnelle : la star des paillettes…

DSC_0143.JPG

Même si l’été n’est déjà plus qu’un lointain souvenir, pour certaines d’entre nous, son empreinte se lit encore sur leurs cheveux…Chlore, sel, vent et soleil, les ont parfois fragilisés, les laissant cassants, desséchés, à bout de souffle.

Au bord de la crise de nerf, il ne nous en faudrait pas plus pour passer directement par la case ciseaux…

Sans parler de l’automne qui lui est bel et bien là, et nous joue le remake oh combien célèbre des « feuilles mortes  se ramassent à la pelle » mais version « hair loss », thriller hélas récurrent, avec comme meilleur espoir féminin, nous !

Alors que faire ?

Et bien tout d’abord, croyez-moi, toute prise de tête est inutile voire même périlleuse, car le stress favorise et accentue la chute vers les abimes, tant de notre moral, que de nos petites mèches folles.

Ensuite, savez-vous qu’ il existe un petit remède miracle 100% bio et naturel, qui a fait ses preuves pour accélérer la repousse des cheveux et les embellir? On dit qu’il en aurait sauvé plus d’une du « burn out capillaire », avec à la clef, des cheveux plus brillants et plus forts, des ongles béton et même une jolie peau en cadeau…

Ça fait rêver non ?

DSC_0144.JPG

Son nom : la levure nutritionnelle, une petite poudre dorée, connue depuis toujours, aux effets multiples.

Alors on est d’accord les filles, la levure nutritionnelle n’est pas une levure destinée à faire gonfler vos cakes et brioches, non.

C’est plutôt une colonie de champignons microscopiques, et non pathogènes, élevés sur de la mélasse de canne à sucre et de betterave, qui en se multipliant créent un milieu riche en protéines et en vitamines du groupe B essentiellement. Après récolte, elle est lavée, essorée, déshydratée et pasteurisée, puis conditionnée en jolies petites paillettes.

La même famille de levures est utilisée dans la fermentation de la bière et la vinification. Pour répondre à la question qui brûle les lèvres de certaines, NON, le fait de boire de la bière ou du vin, ne conduit pas aux mêmes résultats !!!

Ne pas confondre enfin la levure nutritionnelle avec la levure de bière qui, elle, est plus amère mais contient sensiblement les mêmes nutriments, c’est la raison pour laquelle elle est souvent conditionnée sous forme de comprimés à avaler, ou la levure de boulanger, qui n’ayant pas été chauffée, conserve encore ses propriétés actives.

Véritable pépite nutritionnelle, cette levure contient pas moins de:

  • 16 acides aminés essentiels,
  • 14 minéraux,
  • 17 vitamines,
  • et une portion, soit environ 2 cuillères à soupe, possède un dosage en protéines plus élevé qu’un oeuf.

Ses nutriments permettent de libérer l’énergie enfermée dans les aliments et de conserver des cellules saines.

Sans parler de l’apport très intéressant en vitamine B12, la grande absente de l’alimentation vegan.

De plus elle ne contient :

  • ni cholestérol
  • ni graisses saturées
  • et très peu de sodium.
Comme elle favorise le développement de bonnes bactéries qui contribuent à améliorer l’équilibre intestinal, elle va aussi apporter un petit coup de pouce aux:

– organismes fatigués en stimulant le système immunitaire et en améliorant le sommeil
– au système digestif en atténuant les nausées
– et au système nerveux grâce à l’apport important en vitamines du groupe B.

Elle offre également une action antioxydante très efficace.

Vendues en magasins bio en flocons, certaines levures sont élevées dans un milieu particulièrement riche en un minéral spécifique afin de produire un supplément alimentaire qui contienne ce minéral. On trouve, par exemple, des levures enrichies en chrome, en sélénium, silice ou magnésium. Les micro-organismes se nourrissant du minéral qui se trouve ainsi intégré aux molécules qui les composent. Vous trouverez très souvent dans les rayons vracs de vos magasins, des levures dites maltées, c’est à dire une levure nutritionnelle enrichie en malt.

Concernant le gluten, normalement elles en sont exemptes, mais certaines marques peuvent contenir des traces d’orge. Il suffit de bien lire les étiquettes avant de la consommer.

Pourquoi va-t-elle devenir notre atout beauté ?

Parce que les minéraux et surtout les vitamines du groupe B contenus dans la levure nutritionnelle sont les championnes de la synthèse de kératine, et je ne vous apprendrai rien en vous disant que la kératine, est à la fibre capillaire ce que le calcium est aux os, c’est la matière première de nos cheveux, et de nos ongles.

Augmenter l’apport en vitamine B ne peut qu’avoir un effet miracle sur la repousse.

Pendant que la riboflavine, ainsi que l’acide folique, vont renforcer la fibre capillaire et rendre au cheveu sa souplesse et sa résistance aux agressions extérieures, la biotine, elle, aura un effet positif sur la pousse des mèches en stimulant elle aussi la synthèse de la kératine.

Les oligo-éléments, et notamment le sélénium auront une action remarquable sur les radicaux libres, responsables d’une crinière terne et sèche. Un vrai travail d’équipe!

Vous l’aurez donc compris, les filles, la levure nutritionnelle est notre amie, et je soupçonne Raiponce d’y être fortement addict, pas vous?

Par ailleurs et de source officielle, nous ne serions pas les seules à nous y pencher de prés, il paraitrait que certains garçons en fassent aussi une consommation effrénée dans le seul but d’obtenir …une jolie barbe bien fournie;-)

Le bon timing …

Donc pour résumer, soit vous vous précipitez sur la classique levure de bière en comprimés pour une petite cure de 2 ou 3 mois, et croyez-moi ça marche.

Soit vous préférez la levure nutritionnelle sous forme de paillettes, qui contient un supplément de nutriments et possède un petit goût qui relèvera vos petits plats en remplaçant avantageusement le fromage. Dans ce cas une à deux cuillères à soupe suffisent amplement à se régaler au quotidien et à donner un petit coup de boost à son organisme.

Dans tous les cas il faut être patiente pour avoir de bons résultats, donc, persévérez !

Côté cuisine…

Ces jolis flocons dorés sont les chouchous des tables healthy qui ne jurent que par eux. On en saupoudre aussi bien les plats de pâtes, que les salades, les porridges, et autres risottos, ou dans les sauces pour apporter un petit goût particulier qui change tout.

Les vegan l’utilisent aussi pour remplacer le fromage à cause de son goût de cheddar à s’y méprendre, et apprécient sa texture très onctueuse dés qu’elle est mélangée à une purée d’oléagineux.

Je vous propose une petite recette toute simple pour un apéro healthy : les chips de chou kale goût fromage mais sans fromage…

DSC_0020.JPG

Vous savez déjà que le chou kale est l’un des légumes les plus riches en lutéine et en zéaxanthine, deux antioxydants appartenant à la famille des caroténoïdes, bénéfiques pour la santé oculaire. Il stimule aussi le système immunitaire par sa richesse en flavonoïdes  qui possèdent des propriétés antioxydantes remarquables.

C’est parti !

Il vous suffit de préparer un petit bain pour vos feuilles de kale composé de :

  • 20 g de tamari (sauce soja)
  • 30 g de purée de noix de cajou (ou cacahuètes)
  • 10 cl  d’eau
  • 2 cs de levure nutritionnelle
  • 4 cs de sésame ou autres graines

DSC_0003.JPG

DSC_0010.JPG

On mélange tous les ingrédients dans un petit saladier.

Puis on roule allègrement les feuilles de kale, lavées et auxquelles on a retiré la partie centrale.

On insiste bien pour les enrober partout.

Notez que les graines de sésame sont aussi les amies de la peau et des cheveux 😉

Ensuite on les étale sur une feuille de papier cuisson et hop bronzette au four pour 30 à 40  minutes à 150 degrés.

DSC_0011.JPG

Et c’est tout !

Une fois sorties du four on les laisse refroidir et on peut les conserver dans une boite hermétique. Mais entre nous, ça m’étonnerait qu’il vous en reste tant ces chips sont addictives 😉

DSC_0021.JPG

 

Ma rencontre avec la fée Ludivine…

image1.JPG

Ma route a croisé celle de la divine Lu, lors de sa formation Kobido à Bordeaux, auprès de la papesse du lifting japonais, Sandrine Finch.

http://www.kyodo.fr

https://healthyandcrunchy.com/2017/02/08/le-lifting-naturel-japonais-by-sandrine/

Le hasard, qui généralement s’arrange toujours pour bien faire les choses, m’a directement confié aux mains agiles de Ludivine, afin que je lui serve de modèle dans le cadre de sa formation.

D’elle, je me souviens d’avoir été captivée par sa personnalité lumineuse et chaleureuse, sa voix aux notes ambrées, son phrasé capiteux, propice à la détente, son sourire, sa beauté sans artifices, sans faux semblants, par cette vitalité prête à se déployer de ce corps menu mais fuselé par une pratique intense du yoga.

Dés les premiers échanges une évidence s’impose, Ludivine s’emploie à donner le meilleur d’elle même, esthète, elle a le goût du détail, et l’envie immense de bien faire. S’ensuit alors une promesse, celle d’accorder le geste à la technique pour faire que le lâcher prise soit total…

Puis le rideau est tombé, mes paupières se sont closes, lui confiant ainsi les clefs de mon visage et de toutes ses connexions sensorielles…Car ce ne sont pas seulement les mains de Ludivine qui massent, mais c’est toute son énergie qu’elle s’emploie à diffuser sous chacun de ses gestes, sa sincérité, son vécu, sa positivité…

Ce n’est pas un hasard si son prénom évoque la dualité, celle d’un ancrage très fort à la nature qui l’entoure et sans laquelle elle ne peut s’épanouir, « Lu » veut dire lumière, lune, l’univers, tandis que l’autre part d’elle même participe d’une dimension plus spirituelle, puisque Divine.

Ses protocoles sont empreints de cette symbolique. Double voie d’accés à cette part de « divinité lumineuse » , qui vit en elle et qu’elle nous partage, comme une petite poussière d’étoile, sous la pulpe de chacun de ses doigts…Une gestuelle juste et précise, en accord avec les savoirs ancestraux auxquels elle s’est formée, et une volonté délibérée de faire fleurir du bonheur, dans le but de pérenniser les effets de son massage.

capture-d_c3a9cran-2017-08-01-c3a0-17-46-47.png

Spécialiste des soins de la peau, elle met l’accent sur les processus scientifiques et holistiques du visage.

Sa philosophie : créer un écosystème équilibré et respectueux de la peau, pour un bien-être optimal.

Sa terre d’accueil, le Golfe de Saint-Tropez, lui permet de puiser son énergie dans la nature omniprésente, les pins maritimes, la mer dont elle ne se tient jamais bien loin.

Qui est Ludivine ?

Capture d’écran 2017-08-01 à 17.46.11.png

Née près de Reims, elle décroche une Maîtrise en lettres et cinéma puis en Communication. Pendant près de 15 ans, elle travaille en tant que directrice de communication pour les Départements.

Mais c’est en 2011 qu’elle développe un mal rare qui attaque son visage : la maladie de Cushing.

Opérée en 2015, elle décide de faire sa convalescence dans le sud-Est de la France qu’elle ne quittera plus, sauf pour un séjour en Inde dans le Kerala,  au cœur de la médecine ayurvédique dans une clinique où elle reçoit soins et massages qui peu à peu l’aideront à guérir, et l’entraineront, sans le savoir vers un changement de vie radical.

« La vie est une histoire de rencontres… »dira-t-elle.

Au cours de ce voyage elle fait la connaissance d’une Parisienne spécialiste du massage facial Kobido qui va l’initier à cet art, s’ensuivront alors plusieurs formations  :

Capture d’écran 2017-08-01 à 17.52.19.png

  • Auprès de Sandrine Finch, Formatrice Agréée France, Lifting Naturel Japonais, certifiée  de la Maison du Kobido, Japon et certifiée Japan Shiatsu Collège, Tokyo.
  • Auprès de Rajeev Pant, Maître en Ayurveda issu d’une famille brahmine de médecins ayurvédiques, au massage Shiro Abhyanga (massage de la tête et des épaules), une technique relaxante qui améliore nettement l’aspect de la peau du visage et ralentit la formation des rides. Et au Mukka Abhyanga, le massage facial indien qui aborde le visage selon les trois Doshas, les chakras et les Nadis faciaux pour une profonde relaxation et un éclat immédiat.
  • Au massage facial dans la tradition Balinaise, un rituel de soin harmonisant qui s’inspire de l’Ayurveda et de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), utilisant les flux énergétiques du visage pour le repulper et lui redonner tonus et énergie.
  • A la méthode du Dr Jacques André Lavier, chirurgien-dentiste de formation qui fut l’un des premiers Occidentaux à diffuser la MTC. Il mettra en place une méthode d’utilisation manuelle des points chinois d’acupuncture du visage en esthétique.
  • Aux diapasons thérapeutiques, une technique mise au point par Fabien Maman. L’application des diapasons sur les méridiens et les zones réflexes du visage stimule la capacité propre de la peau à sa production de collagène et régularise la circulation énergétique.

D’où te vient cette passion du visage ?

Je crois que c’est un besoin vital, celui de transmettre les soins que j’ai reçus pendant mon séjour en Inde. Mon visage a été le terrain de jeu de la maladie, qui sans le savoir a transformé la perception que j’avais de lui, et m’a poussée à plus de gratitude et de reconnaissance envers celui qu’il a fallu se réaproprier au fur et à mesure des soins prodigués.

Ne dit-on pas que le visage est le miroir de l’âme ? C’est un peu comme une chrysalide qui devient papillon, il faut aider l’âme à illuminer le visage, et le massage est le vecteur de cette transformation en ce qu’il déconnecte le mental et laisse l’âme exprimer sa beauté…Il éloigne les mauvais démons qui causent crispations et traumatismes, en apportant réconfort et relaxation, jusqu’à en faire un lagon clair et calme où la dame aura envie de s’y refléter…

Le travail sur le visage touche à la fois à la beauté, à l’esprit et au bien-être global de la personne.

C’est l’une des parties les plus importantes du corps avec le crâne et la face. Lieu d’ancrage des principaux organes sensoriels, du cerveau mais aussi de l’extrémité supérieure des voies respiratoires et digestives. A ce titre il mérite un soin tout particulier, ne pensez-vous pas ?

Tu te définis comme une « facialist » peux-tu nous en dire plus ?

img_5778.jpg

Ce terme vient de la culture anglo-saxonne et désigne une sorte de spécialiste du visage qui dispense des protocoles ultra performants, à l’effet « plumpant », liftant ou éclatants.

Moi je me considère comme une thérapeute holistique dont le but est de révéler ce que la Médecine Traditionnelle Chinoise, appelle le  « souffle de l’esprit » ou shen, c’est à dire de proposer à travers mes protocoles empreints de tous mes enseignements, une voie de détente intense à vocation thérapeutique.

L’apparition des rides, bien que naturelle avec l’âge, est souvent accélérée par certains facteurs externes (pollution, tabac, soleil…) mais aussi par les facteurs internes que sont les émotions négatives, la colère, la tristesse ou le stress qui contribuent à creuser progressivement des sillons dans la peau.

Le rôle de la facialist est d’oxygéner les tissus, en commençant par poser une respiration détoxifiante, puis en touchant et massant la peau, afin de détendre les muscles, stimuler la microcirculation sanguine et lymphatique, éliminer les toxines, nourrir la peau de l’intérieur en relançant la production de collagène.  Le massage constitue un geste de beauté à part entière, et permet par sa récurrence de travailler les muscles profonds du visage au même titre qu’un entrainement physique et régulier sculptent et galbent la silhouette.

Les résultats passent immanquablement par cette régularité, et permettent de retarder les effets du temps.

Qu’est-ce qui t’inspire ?

Capture d’écran 2017-08-01 à 17.47.49.png

Les voyages, l’art, la nature, la littérature, les belles choses, mais aussi la photo, qui me permet de cristalliser un fragment de temps, une émotion…

J’aime aller au devant de belles rencontres…Développer des connexions ainsi que des synergies avec les gens de ma région, c’est ce qui me motive chaque jour.

Marcher sur les sentiers du littoral, les endroits ressourçants ne manquent pas par ici, vous pouvez me croire !

Je pratique aussi très souvent le vélo de route, et j’éprouve tout comme l’écrivain Daniel Duroy, une sorte d’ivresse enfantine à pédaler dans le vent, comme si le vélo m’allégeait de mon corps.

Et enfin il y a le yoga sous toutes ses formes : Hatha, Ashtanga et Kundalini qui rythment  intensément mes semaines.

Le yoga est entré dans ma vie en 2003, sans vraiment s’y installer. Croisé à nouveau en Inde, lors de ma convalescence, il fait aujourd’hui partie intégrante de ma routine bien-être. J’ai la chance de pratiquer avec Emmanuelle Jeanne  dans un endroit magique près de Saint-Tropez, en immersion totale avec la nature, dans une serre au milieu d’un jardin en biodynamique.

http://yoga-saint-tropez.com

Pour ma pratique d’Ashtanga, je fais confiance à Béatrice Bassi, professeur au parcours absolument exceptionnel, qui m’a permis, dans ma reprise, de me consolider, de maîtriser la posture et la respiration Ujjayi, appelée aussi « respiration victorieuse ».

Grâce à elle, j’ai progressé dans la force, mon point faible, alors que je suis très souple.

https://www.bbyoga.fr

As-tu une routine Healthy?

Capture d’écran 2017-08-01 à 17.52.43.png

Après ma licence de lettre je voulais devenir naturopathe, l’idée de manger sainement a toujours fait partie de moi, je n’ai jamais bu d’alcool, ni fumé…. Je ne  consomme pas de lactose sauf le fromage de chèvre, et je fais avec amour mes confitures maison, je viens d’ailleurs de terminer onze pots de confiture de pêches aux épices douces de vanille, fève de tonka, fleur d’oranger et huile essentielle d’amande amère, j’aime le parfum enivrant du fruit qui compote…Pour moi l’alimentation est le carburant essentiel du corps, il faut donc privilégier des produits sains et bio pour ne pas l’encrasser, et pour lui transmettre l’énergie nécessaire.

Côté boissons, je m’abreuve de thé blanc et de Genmaicha, sans oublier les infusions fraîches d’Hibiscus, en été c’est un pur délice!

Mon alimentation s’organise essentiellement autour de légumes, de fruits, de céréales, peu de viande et du poisson pour les oméga 3.

Capture d’écran 2017-08-02 à 18.51.09.png

Je fais régulièrement des cures de chlorella, spiruline et klamath pour le côté détox, ce qui me permet ensuite de craquer sans culpabilité sur le raw chocolate, et le gingembre confit 🙂

As-tu une beauty routine ?

Paradoxalement, le conseil que je donnerais pour avoir une jolie peau ne réside pas dans l’achat de produits de beauté coûteux, mais il passe par notre assiette.

Il consiste à réhabiliter les huiles vierges de première pression à froid, dans ses salades et généralement dans son alimentation, comme l’huile de noix, avocat, lin, colza, indispensables pour apporter les bons Oméga 3 et 6. Notre peau a besoin d’être « nourrie» de l’intérieur afin d’encourager une action régénératrice et anti-inflammatoire.

Un beauty faux-pas à ne pas commettre : zapper le démaquillage!

Pour ma part j’ai adopté le double démaquillage avec un baume en première étape et une mousse éclat. Effet peau nette garanti 😉

J’utilise ensuite un baume à l’aloé vera ainsi qu’un élixir d’huiles végétales comme sérum,  matin et soir.

Je vais très souvent sur le site de « Oh my Cream », un concept store qui sélectionne les marques de beauté les plus pointues comme REN, une marque londonienne dont je suis absolument fan.

https://www.ohmycream.com

Pour la partie nettoyage, le démaquillage, j’utilise le baume nettoyant Flash rince à la vitamine C et la mousse Cent Rosa, qui élimine toute trace de maquillage et laisse la peau propre, fraiche et délicatement parfumée à la rose…

Flash Rinse Soin Visage 1 Minute

Rosa Centifolia Mousse Nettoyante

Parle-nous des protocoles que tu as élaborés …

Ils sont teintés de l’influences de toutes mes formations, ce qui me permet d’offrir des soins uniques et adaptés à chaque visage.

En soutenant consciemment l’écosystème naturel de notre peau, avec l’aide de produits appropriés, je crois fermement que nous pouvons obtenir des résultats de beauté ultime, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, car il existe une véritable synergie entre notre état intérieur et les soins que l’on peut apporter en surface.

Après une étude précise d’observation du visage (aspect, texture, sensibilité), un protocole facial minutieux est mis en place. Chaque programme de soin est accompagné des meilleures techniques gestuelles adaptées à chaque type de peau et chaque type de traitement.

A l’instar d’une chorégraphie, chaque séance est rythmée par l’alternance de mouvements élaborés afin d’améliorer la tonicité musculaire, de libérer les tensions à différents points du visage pour apporter détente et relaxation des tissus. Ainsi la peau retrouve éclat, confort et bien-être.

Le massage facial structurant et énergisant permet par ailleurs, de rétablir une harmonisation énergétique afin de rééquilibrer le « Chi », la circulation de l’Energie vitale en stimulant les points Tsubos.

En combinant plusieurs savoir-faire venant de cultures asiatiques (Shiatsu, Dien Chan, Tuina, méthode Dr Lavier), ma technique se concentre sur le visage, mais aussi le cou, le décolleté, la nuque et les épaules.

IMG_6096.JPG

Faire appel à Ludivine Vitalie, c’est :

La certitude de recevoir un protocole sur mesure, d’avoir une écoute en amont du soin pour connaître les besoins réels ainsi que les attentes de la personne et laisser s’établir une relation de confiance, ainsi qu’un suivi en aval, pour harmoniser dans le temps le processus d’équilibrage de la peau.

Je laisse aux instituts l’opportunité de proposer une multitude de massages et de soins, et pars du principe que l’on ne devient expert dans un domaine qu’en se spécialisant.

Je sais que chaque soin que je proposerai, donnera naissance à un protocole unique, en fonction de la personne et du moment. Mon intention est de développer la capacité et l’expressivité de la main, qui va rendre tout cela possible.

Le massage facial, c’est comme l’artiste peintre, qui doit élargir autant que possible la palette de ses couleurs pour pouvoir donner à son œuvre toutes les nuances qu’il souhaite, tout en sachant qu’il n’utilisera pas toutes ces couleurs à chaque fois.

J’ai donc mis au point un protocole de base : le Købi Lift.

image2.JPG

Plus qu’une méthode anti-âge et de beauté performante, ce soin apporte des sensations étonnement relaxantes et rééquilibre les énergies du corps. Il a un rôle réparateur sur le plan psychique, grâce au rythme régulier du mouvement que dessinent les doigts le long des trajets lymphatiques. Il possède par ailleurs, un effet détox, en permettant aux  émonctoires, d’éliminer les déchets, grâce à une stimulation de certains points d’acupuncture.

Quels sont les bienfaits du Købi Lift ?

  • Le grain de peau est affiné
  • Les toxines sont éliminées
  • Les cellules de la peau sont dynamisées
  • Les rides d’expression sont estompées
  • Les muscles faciaux sont tonifiés
  • La production de collagène et d’élastine est stimulée
  • Les énergies circulatoires sanguine et lymphatique sont activées
  • La peau est tonifiée et parait plus ferme
  • On atteint une profonde relaxation physique et émotionnelle

image3.JPG

Le Købi Lift est décliné en 4 versions plus spécifiques :

  • Energy : Soin complet anti-rides pour stimuler la circulation énergétique, éliminer les toxines, tonifier ou détendre les muscles du visage et du décolleté selon un rituel précis et enrichi d’huiles bio personnalisées.
  • Detox + Éclat Regard : Massage facial qui associe les gestes du Kobido à un drainage lymphatique esthétique et à un soin spécifique et embellisseur des yeux  de 20 minutes, entièrement dédié au contour de l’oeil . Il s’effectue en  alternant lissages, vibrations et étirements pour drainer et stimuler les énergies circulatoires du visage. Il favorise la diminution des rides, poches, cernes et marques de fatigue.
  • Harmony : Massage harmonisant et relaxant pour apporter une détente profonde de l’ossature du visage, du cou et de la nuque, un bien-être physique et émotionnel, enrichi d’huiles bio personnalisées afin d’intensifier l’efficacité du soin, conjugué à des gestes de Shiatsu et de modelage crânien.
  • Absolu : Soin unique alliant une approche complète anti-rides, lissante, drainante, activant les énergies circulatoires. Ce massage est un véritable soin holistique associant une combinaison de plusieurs techniques ancestrales empruntées aux cultures asiatiques à d’autres approches plus inédites comme l’acupuncture par la vibration sonore avec diapasons, pour un moment d’exception et un éveil des sens.

Capture d’écran 2017-08-02 à 18.51.39.png

Quels sont tes projets ?

Pour l’instant, toute mon énergie est mobilisée à la finalisation de mon installation en plein coeur du village de Saint Tropez, afin de proposer un espace de détente propice à la diffusion de mes protocoles.

Ultérieurement j’envisage d’élaborer ma propre ligne d’huiles de soins végétales et bio, qui aura pour objectif d’accompagner les techniques du massage facial structurant et énergétique afin de faciliter la fluidité des mouvements et d’optimiser l’efficacité du soin.

Ces élixirs seront utilisés pendant la séance et proposés à la patientèle afin de potentialiser les effets du massage à travers une méthode simple d’auto application au quotidien.

Mais en attendant j’aime utiliser des huiles bio de rose musquée du Chili, d’abricot, de  jojoba, ou de figue de Barbarie…toutes ces les huiles végétales de par leur composition riche en vitamines, acides gras essentiels et omégas présentent des propriétés régénérantes, hydratantes, restructurantes, protégeant ainsi la peau des agressions extérieures.

Mais ce n’est pas tout, en boostant le système de défense naturel de la peau elles  fournissent aussi tous les nutriments dont a besoin l’épiderme pour rayonner.

Capture d’écran 2017-08-03 à 16.34.11.png

Alors vous l’aurez compris, les filles, un petit détour s’impose vers le Golfe de Saint Tropez, un endroit mythique , afin de rendre visite à la merveilleuse Ludivine.

Pour tous renseignements et pour réserver un soin vous pourrez la joindre au 07.86.28.87.19.

Soyez nombreuses à suivre son compte Instagram @ludivinevitalie et à liker sa page Facebook 😉 vous y découvrirez une mine de conseils green 😉

Capture d’écran 2017-08-03 à 16.36.50.png

Mon cours de Pilates avec Virginie et son foam-roller.

DSC_0069.JPG

Force et souplesse, pétillante, souriante, c’est la grâce qui caractérise le mieux Virginie, cette jolie Maman de 2 petites filles, originaire de la région d’Aix en Provence.

Elle aime la nature, les sports de plein air, et généralement tout ce qui lui permet de se dépenser. Virginie est une hyperactive qui s’assume pleinement !

Coach sportif depuis bientôt 8 ans à TEMPO FITNESS (https://www.tempofitness.fr), c’est là, tout naturellement, que j’ai croisé sa route.

J’aime sa manière d’enseigner, naturelle mais structurée, où rien n’est laissé au hasard, chaque partie du corps est pensée et sollicitée. Généreuse et bienveillante, les cours de Virginie sont une « feel good thérapie » tant sa bonne humeur est communicative. Sa voix douce donne les explications efficaces et justes, souvent imagées pour nous faire comprendre et ressentir le mouvement .

De toutes les disciplines fitness qu’elle enseigne, celle qui la rend réellement « happy », c’est le Pilates. Et pour cause…

Qui est Virginie :

Après des études de comptabilité, elle décide de suivre son instinct et passe son brevet d’état des métiers de la forme, pour faire enfin ce qui lui plait vraiment.

Premier job à Avignon où elle enseigne le fitness toutes disciplines confondues, dont le chi ball aux côté de Rafael Moreno https://www.chiball.com/education/rafael-moreno-scholarship.html, une amorce du Pilates, mais c’est en 2003, qu’elle aura un véritable coup de coeur pour cette discipline en croisant la route de celle qui deviendra son mentor : Eva Winskill. http://www.fitstudio.net.

Virginie dira d’elle : « Elle m’a tout appris ».

As-tu une routine « Healthy » ?

J’ai besoin de la nature pour mon équilibre, marcher dans les bois, faire du vélo, du roller tout ce qui bouge me convient, je ne suis pas une citadine. J’aime lire et écouter de la musique classique, ou des musiques du monde.

Ma routine alimentaire est plutôt légumivore et fructivore, je ne peux absolument pas m’en passer. Mes repas s’organisent autour de légumes agrémentés d’une céréale pour l’énergie, et il en faut pour pouvoir donner mes cours 😉

La viande? Très occasionnellement, je ne suis pas fan.

Mon péché mignon ? Le chocolat…noir, et les bonbons…oups… !!! Nobody’s perfect, non ?

Pourquoi avoir choisi d’enseigner le Pilates ?

Le Pilates est une discipline relativement récente en France,  alors qu’elle a été mise au point dans les années 30 en Allemagne par Joseph Pilates, passionné de sport et convaincu du bienfait du mouvement sur le corps. Il s’est beaucoup inspiré de certaines pratiques orientales comme le yoga et occidentales comme la danse, pour élaborer sa méthode. J’aime l’idée d’utiliser l’esprit pour contrôler ses muscles. « Un esprit sain dans un corps sain », telle était sa philosophie, et j’avoue que ça me va bien 😉

Le Pilates est comme une clé qui te permet d’avoir accès à ton propre corps, tu peux ensuite exporter ses principes dans les autres disciplines, et c’est ça que j’aime.

La méthode permet de rééquilibrer sa musculature, en sollicitant les muscles centraux qui interviennent dans l’équilibre postural, et le maintien de la colonne vertébrale. Par des exercices bien précis, on renforce les muscles trop faibles et on décontracte les muscles trop tendus, à travers une respiration consciente, et un bon alignement. C’est une discipline qui répare et non qui abime comme certaines autres, qui, mal exécutées peuvent être dangereuses pour le dos, les articulations ou les muscles.

On n’est pas dans le dépassement de soi à tout prix, mais dans la maitrise de son corps, c’est tout en finesse, et même si l’on ne ressort pas ruisselante de sueur après un cours de Pilates, je peux vous assurer que les muscles profonds ont bien travaillé!

Que t’apporte la pratique du Pilates?

Généralement une pratique régulière apporte :

  • bien-être
  • détente physique et psychologique
  • modelage de la silhouette (muscles abdominaux profonds, fessiers, cuisses, bras…)
  • maîtrise de soi
  • force et souplesse

Ce que j’aime par dessus tout c’est la sensation de ressentir mon corps à travers un placement juste.

Le placement c’est fondamental, il conditionne la bonne réalisation de l’exercice et son efficacité. L’attention est portée sur l’ensemble du corps : certaines parties sont mises en mouvement pendant que d’autres doivent rester immobiles. J’aime cette dualité que l’on ne retrouve dans aucune autre technique de fitness.

Le Pilates est basé sur le concept de « centre abdominal », c’est à dire que l’on est obligé de tenir son ventre. Ces enseignements dépassent le simple cadre du tapis, au quotidien et dans les autres disciplines sportives, il est impératif de tenir ses abdominaux profonds, d’une part pour protéger sa colonne vertébrale, et d’autre part, en rentrant le ventre plutôt qu’en le poussant, cela favorise la contraction profonde du plancher pelvien (périnée) et du muscle transverse abdominal, ce qui, pour nous les filles, est capital si l’on veut éviter les problèmes de descente d’organes.

D’une manière générale, j’avoue ne plus être dans la recherche d’une musculature à outrance, les abdos six pack, c’était avant 😉 aujourd’hui je préfère des disciplines qui enrichissent de l’intérieur. J’enseigne également le Piloxing, mix de Pilates, Boxe et Dance classique. Vous vous demandez comment se passe la cohabitation de ces 3 disciplines si différentes? Et bien le résultat est très cardio, toujours dans le contrôle et très très fun 😉 Je vous invite à venir tenter l’expérience !

Quels sont les fondements du Pilates ?

On peut en dénombrer cinq essentiellement :

  1. La concentration : l’état mental est aussi important, voire plus, que les exercices eux-mêmes. Il vaut mieux quelques répétitions de qualité, avec conscience, plutôt que de nombreuses répétitions mal exécutées.
  2. Le contrôle : il faut chercher à contrôler chaque partie du mouvement et ne pas subir son corps.
  3. Le centrage : le « centre abdominal » est le point clé de cette méthode, et implique, notamment, de garder une colonne vertébrale dite « neutre » : sans cambrure excessive (surtout dans les exercices isométriques) ni rétroversion du bassin.
  4. La fluidité : fluidité et précision sont la clé d’un mouvement harmonieux, et c’est la raison pour laquelle, cette méthode a beaucoup de succès auprès des danseurs.
  5. La respiration : elle se fait en engageant légèrement les muscles du périnée et le transverse. On respire en élargissant la cage thoracique et non en la poussant vers le haut, et l’on cherche une amplitude de respiration.

Je m’efforce de rappeler toutes ces consignes en début de cours à mes pratiquantes afin qu’elles se familiarisent peu à peu avec la méthode, qui disons-le encore une fois nécessite concentration.

Un autre avantage du Pilates c’est qu’on peut le pratiquer avec du petit matériel, comme le foam-roller, ce petit cylindre en mousse, qui permet de parfaire son alignement, et de solliciter d’avantage les muscles profonds.

Unknown.jpeg

https://www.decathlon.fr/foam-roller-domyos-id_8293231.html

Voici un petit aperçu des nombreuses options qu’offre le foam-roller :

  • Le one leg stretch : cet exercice fait travailler les abdominaux, mais aussi les  cuisses, l’obligation de garder l’équilibre sur le foam roller ajoute de la difficulté et donc de l’intensité au mouvement.

DSC_0001.JPG

DSC_0003.JPGDSC_0004.JPGDSC_0003.JPG

  • Le shoulder bridge : Cet exercice cible les ischio-jambiers et les fessiers et toute la chaine des muscles postérieurs.

DSC_0010.JPG

DSC_0011.JPG

DSC_0012.JPG

DSC_0013.JPG

  • Le spine twist : permet d’étirer les muscles de la colonne vertébrale, le contrôle et la respiration prennent ici tout leur sens.

DSC_0015.JPG

DSC_0016.JPG

  • l’équilibre sur une main : permet de renforcer le haut du corps et d’affiner la taille.

DSC_0033.JPG

DSC_0034.JPG

  • Le spine stretch : permet un étirement du dos et de la nuque pendant que les ischio-jambiers deviennent plus flexibles.

DSC_0020.JPG

DSC_0021.JPG

  • l’élévation latérale : cette posture renforce et stabilise le corps elle cible les obliques et renforce également les cuisses.

DSC_0045.JPG

DSC_0048.JPG

  • Le hundred : il permet d’augmenter le flux sanguin et de travailler les abdominaux.

DSC_0044.JPG

  • Le rolling shell : Améliore la digestion, enroule les organes, oxygène le sang et aide à tonifier les bras et aplanir le ventre.

DSC_0037.JPG

DSC_0042.JPG

  • l’étirement du dos : Pour récupérer et étirer toute la colonne vertébrale ainsi que les lombaires.

DSC_0067.JPG

Vous pouvez retrouver Virginie à TEMPO FITNESS Talence (33), 33 rue Pacaris,

05 56 04 77 30 pour un cours de Pilates les :

  • mercredi de 9h30 à 10h30
  • et vendredi de 10h30 à 11h30 et de 19h45 à 20h30

Et pour le Piloxing les :

  • lundi de 10H à 11H
  • et jeudi de 18H à 19H

pilates.jpg

Les usages du foam roller ne s’arrêtent pas là, en effet, cet accessoire permet d’étirer et d’assouplir les gros muscles, les tissus conjonctifs, ainsi que les fascias, vous savez ces fines membranes, situées sous la peau, qui enveloppent nos muscles et nos organes. Souples et fibreux, les fascias ressemblent à la membrane qui recouvre la pulpe dans une orange.

Sur le point de devenir le  » it » accessoire du moment outre Atlantique, ce cylindre en mousse rigide permet d’allonger les muscles et de dégommer la cellulite. Si si !

L’idée c’est d’effectuer un massage qui va relâcher et tonifier les tissus conjonctifs ainsi que les muscles.

« En plus d’éliminer les tensions et de calmer le système nerveux grâce aux effets de l’automassage, l’action du rouleau permet de drainer les tissus, de booster le système lymphatique et d’éliminer les toxines, ce qui a pour effet de réduire l’inflammation, qu’il s’agisse de cellulite ou de ballonnements », poursuit Lauren Roxburgh.

Il ne s’agit pas d’un travail d’étirement comme celui que l’on peut effectuer dans un cours de stretching, mais au contact du massage, les muscles s’allongent, on gagne en souplesse et en alignement de la colonne vertébrale.

On en ressort destressée, détendue, plus tonique, car la plupart des exercices de rolling, effectués avec le foam-roller se pratiquent en position de gainage. Donc, sans même y penser, on peaufine aussi ses abdos 😉

Alors côté accessoires, les filles, cette année les sacs à mains et autres lunettes de soleil attendront…La priorité c’est lui : le foam-roller !! On le veut toutes !

Il va nous permettre de terminer efficacement notre séance de renfo musculaire, de running, de marche nordique ou de Pilates par une quinzaine de minutes de « rolling ».

L’été peut arriver, nous sommes prêtes à l’accueillir en beauté 😉

IMGP6610.JPG

 

Crédit photos : Lisa Berrocal.

Ma petite cure détox à la sève de bouleau…

IMG_3420.jpg

C’est officiel les filles, le Printemps est là !

Celui-là même qui nous fait vibrer chaque année, qui nous remet du vert au coeur, qui nous donne envie de bouger, danser, rire…Des mois que nous l’attendions, dans nos jolies robes de princesses endormies, et le voilà qui dépose un baiser de lumière sur nos lèvres, pour que nous nous éveillions à nouveau à la nature, à la joie, à la vie…Avec lui s’envole le manteau de grisaille que l’hiver avait posé sur notre métabolisme et  sur nos coeurs…Il rétabli le green power, le smile power, le feu sacré, nous donne une énergie folle. On n’a plus qu’une seule idée en tête : détoxifier notre organisme mis sur pause pendant tout l’hiver.

N’avez-vous pas remarqué, combien chaque année on a l’impression de vivre cette « green wave » comme si c’était la première fois? Une sorte de remise à zéro de nos compteurs biologiques et émotionnels, qui nous mène à déguster ce bonheur unique de voir la nature s’éveiller, les papillons danser…On conscientise alors vraiment le fait de ne faire qu’un avec cet univers magnifique, on entre en résonance avec lui, pour y puiser cette précieuse énergie vitale qui nous anime, qui nous porte, et tout cela a un nom:la magie du renouveau.

IMG_3407.jpg

Et comme la sève monte au cœur des végétaux, notre circulation sanguine s’accélère et vient régénérer nos organes. C’est le moment idéal pour détoxifier notre corps :

  • s’alléger en sucres raffinés et en graisses
  • limiter l’alcool et les boissons à base de caféine
  • (essayer d’) arrêter de fumer
  • libérer son organisme de la pollution
  • privilégier des aliments qui luttent contre les toxines (pissenlit, artichaut, betterave…)

Alors,  que vous soyez du genre à ne pas vous souvenir du nom du dernier légume qui a séjourné malencontreusement dans votre réfrigérateur (non, la pomme de terre ça ne compte pas…) ou que vous soyez so green  au point d’appeler votre chien Kale, en hommage à ce chou sacré dont vous distillez les bienfaits jour après jour, un petit nettoyage de printemps sera toujours le bienvenu 😉

IMG_2829.jpg

Le but du jeu étant d’éliminer les déchets accumulés pendant l’hiver à travers les organes émonctoires que sont :

  • La peau : double porte de sortie des déchets puisqu’elle les rejette sous forme de cristaux dissous dans la sueur par les glandes sudoripares et colloïdaux, dissous dans le sébum par les glandes sébacées. Effectuer un brossage à sec quotidien est le meilleur moyen de détoxifier la peau. (voir l’article qui s’y rapporte dans la catégorie « beauty routines »).
  • Les poumons : voie d’élimination des déchets gazeux, à chaque inspiration on fait entrer dans l’organisme 1 022 atomes en provenance de l’univers . Cette matière première cosmique contenue dans l’air ambiant pénètre dans l’organisme et se transforme en cellules du coeur, des os, des reins, du foie et à et chaque expiration on exhale une quantité équivalente d’atomes venus de tout l’organisme. D’où la nécessité vitale de respirer de manière consciente. (voir l’article qui s’y rapporte dans la catégorie « mind and body »).
  • Les intestins : voie d’évacuation des substances stagnantes et fermentées, qui, si elles ne sont pas expulsées peuvent provoquer une auto-intoxication.
  • Le foie : voie de filtration et d’élimination des déchets dans la bile, neutralisation des  substances toxiques et cancérigènes. Organe phare de la détox, il  a pour fonction d’harmoniser la libre circulation de l’énergie dans l’organisme, et si cette fonction est perturbée, tout le reste du corps en sera affecté, d’ou l’utilité de s’en préoccuper tout le temps et particulièrement au printemps.
  • Les reins :  voie d’élimination des déchets filtrés hors du sang et dilution dans l’urine.

« Lorsque l’organisme est encrassé le métabolisme est ralenti, et le premier symptôme est très souvent une grande fatigue ressentie au changement de saison. C’est à ce moment là, qu’il faut entreprendre un grand nettoyage, au moyen d’une cure de sève fraiche de bouleau.  »

C’est l’un des nombreux conseils avisés donnés par Véronique Lacauste, Naturopathe à Bordeaux (https://naturopathie-autonome.jimdo.com ) n’hésitez pas à lui rendre une petite visite, elle effectuera un bilan vitalité-santé et vous aidera, par des méthodes douces et naturelles à retrouver l’équilibre.

J’ai donc suivi ses recommandations et me suis procurée mes 3 litres de « potion magique ».

Celle que j’ai choisie se trouve juste en dessous, une petite poche à réfrigérer munie d’un robinet, simple et hygiénique, pour une cure de 21 jours, à raison d’1/2 verre à jeun tous les matin pendant une semaine pour habituer l’organisme, puis on passe à un verre, les 2 dernières semaines.

http://lablanchebio.com/La-Seve-de-Bouleau.html

Vous pouvez soit commander la sève de bouleau directement sur le site, soit vous rendre dans les boutiques  Bio c bon elle vous attendra au rayon frais 😉

http://www.bio-c-bon.eu/fr/

IMG_3414

Ne pas confondre la sève de bouleau et le jus de bouleau …

  • Le jus de bouleau, est réalisé à partir des feuilles de l’arbre, envoyées en décoction, après avoir été traitées, une par une, par un laboratoire pour détecter toute trace éventuelle de pesticide. Une fois la décoction terminée, le jus de bouleau a son aspect vert pâle et aqueux définitif et il est prêt à être dégusté.
  • La sève, quant à elle, est le liquide nourricier du bouleau, qui, alimente ses bourgeons et ses jeunes pousses, elle monte sous l’effet d’une différence de potentiel électrique entre ciel et terre. Elle est donc beaucoup plus concentrée et minéralisante que le jus.

Pendant un mois, la montée de sève produit environ 200 litres de ce précieux liquide par jour, soit environ 6.000 litres pour un seul bouleau mature, de plus de 30 ans.

Et je vous rassure tout de suite, pas besoin d’abattre l’arbre, ni de le dévitaliser, bien au contraire, « la ponction de Sève » lors de sa montée au printemps, le tonifie et ne perturbe en rien son équilibre.

La sève se récolte au printemps, au moment de sa montée et avant l’ouverture des bourgeons. On pratique un trou de faible diamètre dans le tronc de l’arbre, sur une profondeur de 2 à 5 cm et on y insère un tuyau. Un liquide très clair, légèrement sucré s’écoule assez abondamment.

La Blanche Bio n’est ni congelée, ni alcoolisée, ni nano filtrée, ni pasteurisée, elle ne subit donc aucun traitement industriel. Elle est immédiatement mise en conservation dans sa jolie poche respectueuse également de la nature, le Bag’inov. Fraîche et 100% naturelle, elle a été labellisée Biologique par Ecocert.

IMG_3370Le Bouleau est aussi appelé, l’Arbre Sacré, l’Axe du Monde, l’Arbre Cosmique, l’Arbre de Lumière, l’Arbre de sagesse, l’Arbre de Vie…

A vous de choisir quel sera le vôtre, mais en attendant ce sont quelques grammes de poussière de cosmos, un rayon de soleil, et quelques centilitres de sagesse qui profiteront à tout votre être à chaque gorgée.

Pourquoi la sève de bouleau va devenir notre best friend pendant 21 jours ?

Et bien parce que c’est une véritable mine de vitamines, nutriments et oligo-éléments bénéfiques pour notre organisme. Jugez plutôt :

  • Sels minéraux et oligoéléments (manganèse, calcium, potassium, magnésium, sodium, silicium, acides aminés, cuivres, fer, zinc…)
  • Mucilages (sortes de fibres qui aident l’intestin à se détoxifier)
  • Acides aminés dont l’acide glutaminique qui vivifie et tonifie l’organisme et 17 autres.
  • Cytosines et  sucres sous forme de fructose
  • Bétuline qui améliore la résistance de l’insuline
  • Acide chlorogénique qui diminue l’appétit et l’absorption des glucides favorisant l’utilisation des graisses pour fournir de l’énergie et permettant une perte de poids.
  • Flavonoïdes qui sont de puissants antioxydants.

IMG_3395

Quels sont ses effets sur notre organisme ?

  • Améliorer la résistance à l’insuline
  • Suppléer le lait maternel
  • Atténuer et supprimer les douleurs des rhumatismes
  • Purifier le foie, les reins, les intestins et la vessie
  • Jouer le rôle de puissant anti-inflammatoire et diurétique
  • Lutter contre les acides
  • Rééquilibrer la flore intestinale
  • Lutter contre la constipation ou diarrhée
  • Supprimer peu à peu les œdèmes
  • Lutter contre l’asthénie
  • Fortifier les cheveux
  • Améliorer l’état de la peau
  • Lutter contre l’aluminium contenu dans les vaccins et les conserves alimentaires, grâce à un taux élevé en silicium organique
  • Lutter contre la cellulite et la rétention d’eau
  • Re-minéraliser en profondeur l’organisme
  • Stimuler l’immunité
  • Redonner de la vitalité et de l’énergie
  • Retarder les effets du vieillissement

IMG_3368

Mais n’oubliez pas les filles, une détox de notre organisme ne sera réellement efficace que si elle est accompagnée d’une détox de notre mental et des pensées négatives que nous ruminons. Tenons à distance toutes ces choses qui empêchent notre bonheur, vidons nos poubelles émotionnelles, cultivons la bienveillance, la gratitude, l’écoute envers ceux que nous aimons.

Tout comme Amma ( http://amma.org ) développons l’art du Hug, ce petit câlin qui consiste à entourer de nos bras les êtres et les animaux qui nous sont chers, en les serrant fortement pendant au moins 20 secondes.

GIVE ME A HUG.JPG

Cela aurait un effet thérapeutique sur le corps et sur l’esprit, en déclenchant la production d’une hormone appelée « ocytocine », une substance possédant de nombreux bienfaits pour notre santé physique et mentale. Un moyen naturel qui nous aiderait à nous  détendre, à apaiser nos peurs et notre anxiété, bref à nous sentir bien…

Happy green détox les princesses !

Le lifting naturel Japonais by Sandrine…

IMG_2901 - Version 2.jpg
J’ai rencontré Sandrine l’an dernier, suite à un article paru dans le magazine ELLE, qui plébiscitait les bienfaits du massage facial, et plus précisément d’un massage ancestral Japonais, censé stimuler les muscles profonds du visage et détoxifier la peau : le Kobido. Seule une élite d’une cinquantaine de thérapeutes dans le monde, dont 5 en France sont  formés à cette technique, et, jour de chance pour moi, l’un (ou plus exactement l’une) d’entre eux se trouvait à une vingtaine de kilomètres de mon domicile…

Partie découvrir un massage, je suis rentrée bluffée par la technique, le visage et le moral repulpés, conquise par une femme aux mains de virtuose, inspirante, d’une énergie débordante. J’aime sa manière de s’exprimer toute en métaphores, son petit accent so British, passionnée, spontanée et généreuse, elle cultive la bienveillance et la joie de vivre…

1°/ Qui est Sandrine ?

C’est la fusion de deux mondes : l’Asie et l’Occident. Née en France mais d’origine vietnamienne, elle a été plus de 15 ans sujet de sa gracieuse Majesté Britannique où elle a exercé, en entreprise, la profession de formatrice en Anglais. Frappée de prés par le Cancer, elle décide, il y a 3 ans, de venir s’installer avec son mari et ses deux enfants dans le Sud- Ouest pour changer de vie, et se reconvertir dans ce qu’elle sait faire depuis toujours : masser. Une sorte de retour aux sources, d’une enfance heureuse, où le massage était le trait d’union entre les générations.

« C’est ma grand-mère qui m’a tout appris, je la massais, et en échange elle me donnait un bonbon. En Asie, on ne différencie pas le massage de la vie, il se pratique au quotidien, sur les bébés, les enfants, les adultes, les personnes âgées, toujours dans une atmosphère de joie. Dans la même pièce, on masse, on cuisine, on joue, on ri…Dans notre culture, on n’attend pas que les symptômes apparaissent pour les soigner, on anticipe, en prenant soin du corps, en ayant une bonne hygiène de vie. Le massage sert à rééquilibrer les tensions, une sorte de bilan en amont de notre état de santé. Les Chinois disent que soigner la maladie quand elle est là c’est comme fabriquer des armes après avoir déclaré la guerre. Il faut savoir écouter et comprendre, pour corriger un manque de sagesse, d’équilibre émotionnel chez son patient avant que ces disharmonies ne provoquent la maladie. »

e7a735_921c5357ec8b4ec6997b747326accc78.jpg

Son mantra, la définition de la santé, proclamée par l’OMS : « La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. »

Convaincue que de pratiquer un massage est un acte lourd de responsabilité, Sandrine a voulu se former auprès des meilleurs afin d’acquérir un savoir global, une véritable connaissance des fondamentaux. C’est la raison pour laquelle, diplômée en réflexologie plantaire elle a voyagé pour étendre sa formation : Paris, Madrid, Londres, Tokyo, et a côtoyé les plus aguerris :

  • Mochi dont elle a été la principale apprentie en France
  • Robyn Chau avec laquelle elle a appris la réflexologie faciale
  • Namikoshi pour le shiatsu
  • Le Docteur Shogo Mochizuki, pour le Kobido

e7a735_72a1337c6d724c3baeb638282f918c60~mv2.jpg

Et elle continue, puisqu’un voyage au Japon est programmé dans les semaines à venir pour parfaire à la fois sa connaissance d’un pays qui l’attire, et rencontrer des maîtres en shiatsu.

2/ Qu’est-ce que le Kobido ?

13433065_485550294988298_5453455042594854960_o.jpg

Le Kobido a démarré il y a plus de 500 ans au Japon, lorsque 2 des meilleurs maîtres de l’Anma (la toute première forme de massage) se sont affrontés, pendant des mois,  autour d’une démonstration de « Kyoku-te » un soin du visage réalisé avec une technique de percussion effectuée la main pliée. A la fin de la compétition, pas de vainqueur, ni de vaincu, les 2 maitres qui avaient un grand respect l’un pour l’autre, ont décidé d’unir  leurs talents pour fonder une maison de beauté : la maison Kobido. Ce sont ces 48 techniques de massage qui se sont transmises de maître à élève, au fil des générations. Le Dr Shogo Mochizuki, médecin et spécialiste du massage japonnais est le maitre de la 26 ème génération de la Maison Kobido.

Donc Kobido n’est pas la traduction de « massage Japonais », c’est l’une des  plus réputées maisons de massage, qui a donné son nom à cette technique.

Depuis 1990, Shogo Mochizuki dispense cet enseignement à travers le monde, et il a transmis à Sandrine son savoir.

3/ Qu’est-ce qui le différencie des autres massages ?

Ce n’est pas un simple massage du visage, mais un véritable art traditionnel Japonnais, tout comme peut l’être la cérémonie du thé. Très complexe il est basé sur plus d’un millier de techniques divisées en 48 catégories, il peut être réalisée avec une crème mais Sandrine préfère garder le contrôle étroit avec les tissus par le biais de l’huile végétale d’amande douce ou de noyaux d’abricot à laquelle elle adjoint une huile essentielle en fonction du moment de la journée, et des besoins de la patiente. C’est un massage profond qui sollicite également les muscles du visage, enchainement de lissages, pétrissage, percussions, vibrations, pincements, selon une intensité variable, agissant directement sur la structure même du visage. Le but étant de repulper, de lifter les traits.

4/ Quels sont ses bienfaits ?

Même si sa vocation première est de lifter et lisser les traits, comme tous les massages Japonnais, il travaille sur l’équilibre du « Chi »l’énergie vitale, stimule la microcirculation, et le flux lymphatique, provoquant une sorte de détox. Les cellules sont mieux oxygénées et les déchets éliminés.

« Le massage, et en particulier le Kobido, possède une dimension psychologique, à travers lui, j’arrive à conceptualiser l’état de la personne. J’essaye alors de l’apaiser si je la sens en stress, ou de la dynamiser si au contraire elle est en panne d’énergie. Ce qui fait la richesse de cet art, c’est qu’il s’adapte à chacun, à son état physique et mental, à son âge, c’est pour cela que je dis qu’il n’y a pas un Kobido, mais des Kobidos ». Chacune des séances que propose Sandrine n’est jamais la même.

« Pour moi, le principal est d’équilibrer, de remodeler, le visage, afin que la patiente se sente libérée de certains petits défauts qui la complèxent. C’est la raison pour laquelle, je reste très à l’écoute, et nous échangeons beaucoup avant de démarrer la séance. La méthode globale de lifting naturel japonais que je propose peut réellement constituer une alternative safe and green, à la chirurgie esthétique. Ce qui m’importe plus que tout, c’est de redonner une personnalité joyeuse à celle qui fera appel à moi. Je pense que le massage doit s’inscrire dans une routine bien-être, comme le yoga, ou la méditation, il permet calmer avec les mains, d’atteindre un état profond de relaxation et de bien-être intérieur.  Stimuler les muscles profonds, provoque une réaction immédiate sur la qualité des tissus et les volumes du visage. En appliquant une forte pression sur les muscles pendant quelques secondes, on parviendra à les relâcher doucement par effet réflexe. Inversement si l’on souhaite redonner du tonus à un muscle, on lui applique des manoeuvres plus toniques, qui vont avoir pour but de le contracter et lui redonner du volume.  Lorsqu’on s’occupe de soi, forcément on se sent tout de suite plus belle, non? On gagne en confiance et au final, c’est cette énergie positive qui se lit sur le visage de mes patientes. »

5/ Parle-nous, Sandrine, de la méthode que tu as mis en place :

« Cette méthode possède une dimension beaucoup plus globale, et s’apparente d’avantage à un lifting naturel japonais, car je fais appel à plusieurs techniques empruntées au Kobido bien sûr, mais complétées par la réflexologie faciale et le shiatsu afin d’avoir un plus large spectre d’action au niveau technique.

A cela j’y ajoute l’écoute, car il est très important pour moi de comprendre la motivation de chaque personne, les raisons qui ont fait qu’elles ont eu envie ou besoin de pousser la porte de ma maison de beauté. Très souvent, je me rends compte que la patiente vient pour corriger un défaut, qui a mes yeux n’est pas majeur, mais mobilise toute son attention, en raison de son vécu, de la manière dont elle se perçoit. Parler, mettre des mots, sur des maux, permet de pérenniser les effets du massage dans le temps, de redonner le sourire intérieur à la patiente.

Enfin, il ne faut pas perdre de vue que masser c’est équilibrer les énergies de la personne avec  l’énergie universelle de la nature. Rester attentif à cette vie qui circule en nous, y être conscient et réceptif, me semble être la base du bien-être. « 

La synergie de tous ces éléments cumulés voilà le fondement de la méthode de Sandrine, car la beauté ultime ne vient-elle pas de cet équilibre parfait entre santé physique, émotionnelle et spirituelle ?

6/ Sandrine, as-tu un conseil healthy à nous donner ?

« Je dirai qu’en matière de beauté, less is more, ce n’est pas le nombre de crèmes, sérums, et fluides qui comptent, ni leur prix, mais plutôt le soin que tu apporteras à les appliquer sur ta  peau. Prends le temps, 10 minutes maximum, le soir, lors du démaquillage, pour créer une petite routine bien-être, allume une bougie, diffuse une huile essentielle relaxante …Crée un petit moment de connection avec toi-même, où tu évacueras tout le stress de la journée, où tu détendras ton visage. Des mouvements vers le haut pour remonter et défatiguer les traits, des petits pincements comme le bec d’un colibri du menton vers les oreilles le long de la mâchoire, stimuler le visage pour faire circuler la lymphe. Chacune de mes patientes repart avec un petit protocole d’auto-massage à pratiquer à la maison et des conseils pour décupler l’effet du soin reçu. Mais le plus important étant de se réconcilier avec soi-même, s’aimer et s’accepter telle que l’on est, n’est-ce pas ça le vrai secret ancestral ? »

7/ Ce qu’en pensent celles qui ont testé :

C’est une technique qui commence à être validée par le corps médical, et il n’est pas rare de rencontrer dans la salle d’attente de Sandrine, certaines dermatologues à la recherche d’une alternative plus naturelle à la médecine esthétique, tant pour elles-mêmes, que pour leurs patientes.

« Je trouve une nette amélioration au niveau cutané, mes rides sont moins profondes surtout la ride du lion, on a l’impression que le visage est dégonflé, les traits semblent rajeunis. Mais il y a une prise en charge plus globale, je trouve que cela me donne de l’énergie, du tonus pendant une semaine après le massage » Aline, radiologue.

« Je suis venue en plein été par curiosité et après la première séance déjà je me trouvais les traits détendus mais c’est au fil de la cure que sont apparus les vrais changements : le teint plus clair, le visage dégonflé, les paupières moins lourdes. Avec en bonus, l’inattendu, la quasi-disparition des grains de milium près des yeux sur lesquels rien n’avait fait effet jusqu’à présent.
Je continue en entretien une fois par mois, autant pour prolonger les effets que pour profiter d’une heure pour soi très apaisante. Cerise sur le gâteau : l’écoute et la bienveillance de Sandrine. »
Sophie, responsable marketing.

Si vous êtes tentées par l’expérience, Sandrine Finch vous accueille au 9 Allée Branly – 33200 Bordeaux Caudéran, dans un cadre très  zen et épuré. Vous pourrez y recevoir un massage du visage, ou vous former à sa méthode de lifting naturel japonais.

Tél : 06 01 76 48 74 « sandrinefinch@gmail.com »

http://www.kyodo.fr

13754704_499344733608854_1197385463021396099_n.jpg

Et pour celles qui n’auront pas la chance de croiser sa route, vous trouverez sur le site officiel Kobido, la liste des praticiens agréés.

http://kobido.com/accueil.html

L’huile de coco … j’adore !

 

images-8.jpeg

Déjà adepte depuis longtemps de l’eau de Coco et du fruit lui-même, j’ai découvert depuis peu l’huile de coco, qui arrose souvent mes salades et poêlées de légumes, mais également ma peau desséchée. J’aime tout particulièrement son petit parfum, sucré qui me transporte instantanément en mode vacances, sable chaud, soleil et bruit des vagues….et vu la grisaille ambiante en cette fin d’automne, tous les moyens sont bons pour s’évader un peu…non?

L’huile de coco vierge est une huile végétale extraite mécaniquement de la chair de noix-de-coco fraîche, à basse température. Il est impératif de l’acheter bio, vierge et de première pression à froid car beaucoup d’huiles de coco de mauvaise qualité, vendues à petit prix, sont transformées ou extraites à l’aide de solvents chimiques qui la dénaturent complètement et transforment ses acides gras en graisse hydrogénée, ce qui est mauvais pour la santé (ma préférée celle de Bio Planète à 4,61 euros http://www.bioplanete.com/fr).

Alors oui je sais, les recommandations pour une alimentation saine ont tendance à accuser les acides gras saturés d’être responsables de l’obésité et des maladies cardiovasculaires. Mais l’huile de coco, malgré sa grande teneur en acides gras saturés, aurait,  au contraire un effet protecteur sur les artères et le coeur, notamment grâce à son processus de métabolisation. En effet, il semblerait que le corps utilise immédiatement les réserves de gras, sans les stocker, donc pas de risques de dépôts qui pourraient, à terme, boucher nos petites artères.

Quoiqu’il en soit c’est une alternative intéressante et vegan aux graisses animales telles que le beurre. L’huile de coco possède aussi des vertus antibactériennes et antimicrobiennes ce qui lui confèrerait  une efficacité sur les poussées du virus de l’herpès.

Elle peut se cuire à haute température sans se dénaturer (contrairement aux huiles poly-insaturées, comme l’huile de lin ou de noix, qui sont très fragiles et qu’il ne faut pas faire cuire) on peut donc réhabiliter la friture, de temps en temps…

Mais les usages de l’huile de coco ne se limitent pas à l’assiette…

images-5.jpeg

*Sur ta crinière de déesse :

Ultra-nourrissante et réparatrice, sais-tu que l’huile de coco est l’une des rares, sinon la seule, à réellement pénétrer la fibre capillaire? Pure, tu en enduis toute ta chevelure  et tu laisses poser sous une serviette chaude pendant au moins une heure, ou, si tu ne crains pas les moqueries et remarques désobligeantes de ton entourage, toute la nuit, avant de procéder au shampooing.

Je l’ai fait …et bien évidemment mes petits hommes n’ont pas manqué d’inspiration pour me faire remarquer que « j’avais un truc bizarre sur la tête, qui sentait quoi au juste ???  j’ai eu droit aux regards interloqués et aux questions du genre : »tu vas garder ça encore longtemps » « ça sert à quoi au juste »? Mais,  seule princesse dans un château exclusivement peuplé de princes charmants où même le chien est un mâle, j’ai l’habitude, de ce genre de compliments qui font chaud au coeur … Force est de constater que le lendemain après un double shampoing, les mêmes qui avaient ri de moi, ont été contraints de reconnaitre que mes boucles paraissaient moins « crépues » …J’ai décidé de prendre ça pour un compliment 😉 .

L’huile de coco peut aussi s’utiliser en soin quotidien en déposant quelques gouttes sur les cheveux, avant un brushing, par exemple, ou comme crème capillaire de jour .

*Sur ton visage :

Comme toutes les huiles, aucun maquillage ne lui résiste, donc si tu es à court de démaquillant, n’hésites pas à utiliser un peu de ton huile magique. Il suffit de masser quelques gouttes sur le visage pour que tout ton make-up fonde.

En soin quotidien, tu peux aussi en appliquer sur le contour des yeux, ou même en ajouter à ta crème de jour, sauf si tu as la peau grasse, car bien que non comédogène (c’est-à-dire qu’elle ne favorise pas l’apparition de points noirs ou de petits boutons) il vaut mieux y aller avec parcimonie.

*Sur les dents : oups…je te sens dubitative  …

images-7.jpeg

Le secret d’un sourire white ? après un brossage de dents, tu oublies ton bain de bouche à la menthe et tu te te concentres sur ta nouvelle best friend aux propriétés blanchissantes et anti-bactériennes : la coco oil. Utilisée une fois par jour pendant vingt minutes (oui je sais c’est long…mais tu peux prendre ta douche pendant ce temps, où faire une petite méditation, ou te faire une manucure expresse )  les résultats parleraient  d’eux-mêmes. Le bain de bouche à l’huile est hérité des méthodes de santé ayurvédique et s’utilise encore en Inde et en Europe de l’est.
En mai 2008, des chercheurs indiens ont publié une étude comparative entre la technique du bain de bouche à l’huile et un antibactérien souvent utilisé dans les bains de bouches pharmaceutiques : la chloehexidine. L’objectif était d’analyser leur efficacité sur une bactérie responsable de l’apparition des caries, le streptococcus mutans. Les échantillons de salive et de plaques prélevés sur deux groupes de dix étudiants ont montré que l’effet des bains de bouche à l’huile sur la prolifération des bactéries durait plus de temps que celui du chlorhexidine. Affaire à suivre 😉 .

Petite recette de dentifrice bio  « express white » :

Tu mélanges 2 cuillères à soupe d’argile blanche (magasins bio) avec 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude. Tu incorpores doucement 3 cuillères à soupe d’huile de coco jusqu’à obtenir une pâte lisse. Tu ajoutes ensuite 2 ou 3 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée. Et voilà un joli dentifrice sans paraben, 100% bio, et homemade à utiliser une fois par semaine par exemple pour une « green routine ».

*Sur ton corps de rêve :

Avec ses vertus nourrissantes, l’huile de coco réduit considérablement l’effet « peau de serpent » en insistant sur les zones sèches : genoux, coudes, talons, jambes. Mais plus qu’un simple hydratant, l’huile de coco répare aussi les peaux abîmées : brûlures, écorchures, irritation après rasage ou épilation…

*Dans ton assiette de Healthy girl :

images-3.jpeg

L’huile de coco contient une grande quantité d’acide laurique, un nutriment qui renforce le système immunitaire. Dans la nature, il paraît que seul le lait maternel humain en contiendrait autant. Elle est également riche en acide gras saturés, ce qui explique qu’elle se solidifie en dessous de 25°C – ceci n’altère en rien sa qualité. En l’invitant de temps en temps à ta table, tu feras le plein de :

  • potassium
  • fer
  • magnésium
  • cuivre
  • zinc
  • et vitamines A et E.
  • Anti-oxydante elle régule aussi le cholestérol… Très parfumée, elle ne perd pas son goût une fois chauffée. Je l’utilise pour faire cuire ou rôtir des légumes, pour remplacer le beurre dans les pâtisseries (pâtes à tartes, crêpes…), dans des smoothies, ou pour faire sauter du riz…Bien évidemment, il n’est pas question de supprimer définitivement les autres huiles pour ne consommer que de l’huile de coco, il faut diversifier, mais ses propriétés et son petit goût font qu’elle gagne à être connue.

Envie d’essayer?

Le brossage corporel à sec …

img_1398

J’ai découvert cette technique de brossage du corps, appelée aussi brossage lymphatique, il y quelques années, et  je suis immédiatement devenue addict. C’est vrai qu’au départ, ça peut paraître étrange de se brosser le corps, comme on se brosserait les dents ou les cheveux, mais l’essayer c’est l’adopter 😉

Alors je fais comment ?

Et bien tout d’abord tu cours dans ton magasin bio préféré, ou chez Nature et Découverte (http://www.natureetdecouvertes.com) pour acheter une jolie brosse en bois de bambou, avec des poils naturels de sanglier comme celle-ci :

470

Une fois que tu as trouvé la brosse de tes rêves, tu brosses ton corps de princesse, à sec, en faisant des mouvements circulaires fermes mais légers sur tout le corps en partant toujours de bas en haut, en direction du cœur. C’est-à-dire que l’on va des pieds, n’hésite pas à brosser la plante des pieds pour stimuler les points de réflexologie c’est divin,  aux mollets, aux cuisses et aux fessiers, puis des doigts, intérieur des mains compris, aux bras et aux épaules.

Voici un petit schéma qui te montre les 3 principaux centres de ganglions lymphatiques à savoir sous les clavicules à la base du cou, sous les aisselles, et dans les aines.Le but étant d’amener la lymphe vers ces « réservoirs » afin de faciliter la circulation puis l’évacuation des déchets.

portraitanterieur-sitejnouvg

Je fais ça quand?

La bonne fréquence : une fois par jour, le matin au réveil ou avant la douche, ou bien à tout moment de la semaine quand la fatigue se fait sentir pour un coup de fouet immédiat! Mais n’oublies pas qu’il faut que cela reste un moment de bien-être, et non une contrainte.

La peau est le plus grand organe en surface du corps, et l’une de ses fonctions est justement d’évacuer les déchets corporels. On appelle ça un organe émonctoire tout comme le colon, le foie, la vésicule biliaire, les reins, et l’ appareil respiratoire. Le fait de la brosser à sec quotidiennement augmente cette activité d’élimination des pores.

Quels sont les bienfaits de cette pratique?

– booster la circulation sanguine.

– lutter contre la cellulite et l’effet peau d’orange en ramollissant les amas graisseux sous la peau et en stimulant la tonification musculaire.
– faire la peau douce en éliminant les peaux mortes et en favorisant la régénération cellulaire. Cela permet par la même occasion de freiner le vieillissement de la peau.
– stimuler le système lymphatique et aider le corps à éliminer les toxines, car la lymphe véhicule une partie des déchets cellulaires de notre corps, renforçant ainsi le système immunitaire.

Selon le docteur Bernard Jensen, naturopathe :« Le brossage à sec de la peau est le meilleur de tous les bains. Aucun savon ne peut nettoyer et rendre la peau aussi nette que la nouvelle peau qui se cache sous la vieille. La peau se régénère tous les 24 heures. Le brossage à sec de la peau enlève la vieille couche de peau. Ceci aide à l’élimination des cristaux d’acide urique, de catarrhe et autres acides du corps. La peau devrait normalement éliminer jusqu’à 2 livres de déchets corporels par jour. »

Amazing non?

Personnellement le brossage lymphatique fait partie de ma routine « bien-être » du matin avant la douche. C’est un excellent moyen de prendre soin de soi, de se reconnecter à son corps dans sa globalité. Le brossage dure environ 10 minutes, et une fois terminé, on a l’impression d’être envahi par une vague de chaleur, la sensation très agréable d’avoir relancé la circulation sanguine, tout fourmille comme si chaque petits recoins de notre corps était maintenant irrigué par une énergie positive de vie…J’adore cette sensation. Il m’arrive aussi de pratiquer le brossage corporel le soir après une journée passée assise, pour me détendre, les gestes seront alors plus doux et lents. Chacun adaptera l’intensité du brossage à son ressenti, il n’est pas nécessaire de forcer, la peau rougit un petit peu, c’est normal, mais il ne faut pas insister si une zone est désagréable au passage de la brosse. Ce petit rituel peut aussi être effectué le dimanche ou pendant les vacances, lorsque l’on n’est pas bousculé par le temps..

Alors les filles, prêtes pour un petit moment cocooning?