Gâteau aux pommes, épices et huile de noix, vegan et gluten free.

L’automne s’en va sur la pointe des pieds, laissant son empreinte dorée sur les feuilles de chaque arbre, sa douce fraicheur au coeur de chaque forêt..

Il nous invite maintenant à rentrer…

Rentrer avant que l’hiver ne s’installe, que les arbres ne pleurent leurs feuilles envolées, que la nature ne s’endorme.

Et à mesure que les jours raccourcissent, notre envie de se retrouver à l’intérieur, au chaud, se fait plus pressante.

Les feux de cheminée promettent de réchauffer nos coeurs humides, et il flotte déjà dans l’air comme une effluve sucrée d’écorces de mandarines et de cannelle.

C’est une période qui incite à ralentir et à prendre soin de soi, à trouver sa lumière dans la pénombre.

Plus la cadence de nos journées est soutenue, plus la volonté de rompre avec ce rythme sera vive, mais se débarrasser de toute source de stress n’est pas chose facile.

Lâcher prise implique une connaissance parfaite de soi, pour prendre le risque de se faire confiance.

C’est s’ouvrir à la voie du changement, de la transformation, abandonner les schémas de pensée réducteurs, les relations toxiques, modifier la couleur de son ciel intérieur.

Laisser aller ce que l’on retient de toutes ses forces et qui n’a plus lieu d’être.

C’est accepter de laisser l’hiver s’engouffrer dans sa vie tout en sachant que le Printemps lui succèdera.

C’est accueillir l’énergie Yin, fraîche, féminine, lunaire, introspective, pour la laisser prendre le pas sur le Yang de l’été, dynamique, chaud, masculin.
Favoriser le rééquilibrage énergétique, par des postures de yoga doux, des moments de détente, des espaces de non faire.

C’est être.

Etre soi.

Aller à sa propre rencontre, vers cet autre, cet être de souffle qui vit en nous.

Se calquer sur sa respiration pour mieux retrouver le chemin vers l’essentiel : soi.

Et s’aventurer au plus profond du dedans de qui nous sommes vraiment.

Explorer cette île lointaine dont nous ne percevons que les contours émmergés, mais dont les trésors résident cependant à plusieurs centaines de mètres de profondeur.

Là où les silences retentissent et où les sombres abysses aveuglent de lumière.

Descendre pour s’élever, pour comprendre que tout est déjà là, à l’intérieur et qu’il n’est besoin de rien d’autre.

Stimuler sa vitalité et renforcer son métabolisme par une alimentation réconfortante mais saine, nutritive mais légère.

Prendre soin de son corps en ne lui donnant que le meilleur, privilégier les environnements joyeux et bienveillants.

Collectionner jalousement les moments de partage, éclabousser d’amour et d’empathie tous ceux qui s’aventureront sur notre route et faire que l’hiver soit tout sauf morose.

Sur le plan alimentaire, user et abuser de l’huile de noix pour ses innombrables vertus, dont celle d’apaiser le système nerveux en créant de nouvelles connexions entre les cellules de notre cerveau.

Très riche en oméga 3 et en acides gras poly-insaturés, elle permet aussi de prévenir les maladies cardiovasculaires en réduisant le taux de mauvais cholestérol dans le sang.

Elle possède par ailleurs un effet anti-âge, grâce à ses polyphénols , stérols végétaux, vitamines, acide linolénique, manganèse, bref, un vrai cocktail antioxydant qui aide notre organisme à lutter contre les attaques des radicaux libres, responsables du vieillissement cellulaire.

Et la meilleure se trouve par ici :

​https://www.bocerno.com

Les huiles de noix vierges Bocerno sont fabriquées à partir de cerneaux de noix de qualité supérieure « extra-blancs », issus de l’agriculture biologique française du Périgord. 

Alors pourquoi ne pas se préparer un petit gâteau vite fait, et en toute simplicité, avec des ingrédients qui réveillent les papilles et nous apportent de bons nutriments pour booster notre hiver ?

Ce qu’il me faut :

  • 1 yaourt de soja bio
  • 1 pot de farine de sarrasin
  • 1 pot de farine de riz complet
  • 1/2 pot de sucre de fleur de coco
  • 1/2 pot d’huile de noix Bocerno 
  • 1/2 pot de lait de noix de cajou (ou autre lait végétal)
  • 1 sachet de poudre à lever bio
  • 1 cc de gingembre râpé
  • 1 cc de cannelle
  • 1 cc de vanille
  • 1 cc d’écorces d’oranges en poudre
  • 2 petites pommes bio
  • 8 à 10 cerneaux de noix

C’est parti :

  • je commence par verser le yaourt de soja dans un saladier, et conserve le pot qui servira de mesure pour tous les ingrédients.
  • J’ajoute, les farines, la poudre à lever, le sucre, l’huile, les épices, et mélange bien pour obtenir une pâte homogène
  • Puis j’épluche les pommes et les taille en petits dés que j’ajouterai à la pâte, ainsi que les noix.
  • il ne reste plus qu’à verser l’appareil dans un joli moule et à faire cuire environ 35 à 40 minutes à 180 degrés.

Laisser refroidir sur une grille, le temps de se préparer une petite infusion, et de faire crépiter le feu dans la cheminée…

L’huile de noix remplace avantageusement et généreusement le beurre dans ce gâteau, tout en déposant un onctueux et une saveur ronde en bouche.

2 commentaires sur « Gâteau aux pommes, épices et huile de noix, vegan et gluten free. »

  1. Coucou Lisa, te lire c’est déjà une pièce de bonheur ! Tenter de reproduire tes créations c’est l’autre moment attendu, d’autant que les ingrédients sont tout autour de nous ! Quant à déguster, je vais attendre un feu de cheminée et un autre jour de pluie !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s