L’huile de coco … j’adore !

 

images-8.jpeg

Déjà adepte depuis longtemps de l’eau de Coco et du fruit lui-même, j’ai découvert depuis peu l’huile de coco, qui arrose souvent mes salades et poêlées de légumes, mais également ma peau desséchée. J’aime tout particulièrement son petit parfum, sucré qui me transporte instantanément en mode vacances, sable chaud, soleil et bruit des vagues….et vu la grisaille ambiante en cette fin d’automne, tous les moyens sont bons pour s’évader un peu…non?

L’huile de coco vierge est une huile végétale extraite mécaniquement de la chair de noix-de-coco fraîche, à basse température. Il est impératif de l’acheter bio, vierge et de première pression à froid car beaucoup d’huiles de coco de mauvaise qualité, vendues à petit prix, sont transformées ou extraites à l’aide de solvents chimiques qui la dénaturent complètement et transforment ses acides gras en graisse hydrogénée, ce qui est mauvais pour la santé (ma préférée celle de Bio Planète à 4,61 euros http://www.bioplanete.com/fr).

Alors oui je sais, les recommandations pour une alimentation saine ont tendance à accuser les acides gras saturés d’être responsables de l’obésité et des maladies cardiovasculaires. Mais l’huile de coco, malgré sa grande teneur en acides gras saturés, aurait,  au contraire un effet protecteur sur les artères et le coeur, notamment grâce à son processus de métabolisation. En effet, il semblerait que le corps utilise immédiatement les réserves de gras, sans les stocker, donc pas de risques de dépôts qui pourraient, à terme, boucher nos petites artères.

Quoiqu’il en soit c’est une alternative intéressante et vegan aux graisses animales telles que le beurre. L’huile de coco possède aussi des vertus antibactériennes et antimicrobiennes ce qui lui confèrerait  une efficacité sur les poussées du virus de l’herpès.

Elle peut se cuire à haute température sans se dénaturer (contrairement aux huiles poly-insaturées, comme l’huile de lin ou de noix, qui sont très fragiles et qu’il ne faut pas faire cuire) on peut donc réhabiliter la friture, de temps en temps…

Mais les usages de l’huile de coco ne se limitent pas à l’assiette…

images-5.jpeg

*Sur ta crinière de déesse :

Ultra-nourrissante et réparatrice, sais-tu que l’huile de coco est l’une des rares, sinon la seule, à réellement pénétrer la fibre capillaire? Pure, tu en enduis toute ta chevelure  et tu laisses poser sous une serviette chaude pendant au moins une heure, ou, si tu ne crains pas les moqueries et remarques désobligeantes de ton entourage, toute la nuit, avant de procéder au shampooing.

Je l’ai fait …et bien évidemment mes petits hommes n’ont pas manqué d’inspiration pour me faire remarquer que « j’avais un truc bizarre sur la tête, qui sentait quoi au juste ???  j’ai eu droit aux regards interloqués et aux questions du genre : »tu vas garder ça encore longtemps » « ça sert à quoi au juste »? Mais,  seule princesse dans un château exclusivement peuplé de princes charmants où même le chien est un mâle, j’ai l’habitude, de ce genre de compliments qui font chaud au coeur … Force est de constater que le lendemain après un double shampoing, les mêmes qui avaient ri de moi, ont été contraints de reconnaitre que mes boucles paraissaient moins « crépues » …J’ai décidé de prendre ça pour un compliment 😉 .

L’huile de coco peut aussi s’utiliser en soin quotidien en déposant quelques gouttes sur les cheveux, avant un brushing, par exemple, ou comme crème capillaire de jour .

*Sur ton visage :

Comme toutes les huiles, aucun maquillage ne lui résiste, donc si tu es à court de démaquillant, n’hésites pas à utiliser un peu de ton huile magique. Il suffit de masser quelques gouttes sur le visage pour que tout ton make-up fonde.

En soin quotidien, tu peux aussi en appliquer sur le contour des yeux, ou même en ajouter à ta crème de jour, sauf si tu as la peau grasse, car bien que non comédogène (c’est-à-dire qu’elle ne favorise pas l’apparition de points noirs ou de petits boutons) il vaut mieux y aller avec parcimonie.

*Sur les dents : oups…je te sens dubitative  …

images-7.jpeg

Le secret d’un sourire white ? après un brossage de dents, tu oublies ton bain de bouche à la menthe et tu te te concentres sur ta nouvelle best friend aux propriétés blanchissantes et anti-bactériennes : la coco oil. Utilisée une fois par jour pendant vingt minutes (oui je sais c’est long…mais tu peux prendre ta douche pendant ce temps, où faire une petite méditation, ou te faire une manucure expresse )  les résultats parleraient  d’eux-mêmes. Le bain de bouche à l’huile est hérité des méthodes de santé ayurvédique et s’utilise encore en Inde et en Europe de l’est.
En mai 2008, des chercheurs indiens ont publié une étude comparative entre la technique du bain de bouche à l’huile et un antibactérien souvent utilisé dans les bains de bouches pharmaceutiques : la chloehexidine. L’objectif était d’analyser leur efficacité sur une bactérie responsable de l’apparition des caries, le streptococcus mutans. Les échantillons de salive et de plaques prélevés sur deux groupes de dix étudiants ont montré que l’effet des bains de bouche à l’huile sur la prolifération des bactéries durait plus de temps que celui du chlorhexidine. Affaire à suivre 😉 .

Petite recette de dentifrice bio  « express white » :

Tu mélanges 2 cuillères à soupe d’argile blanche (magasins bio) avec 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude. Tu incorpores doucement 3 cuillères à soupe d’huile de coco jusqu’à obtenir une pâte lisse. Tu ajoutes ensuite 2 ou 3 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée. Et voilà un joli dentifrice sans paraben, 100% bio, et homemade à utiliser une fois par semaine par exemple pour une « green routine ».

*Sur ton corps de rêve :

Avec ses vertus nourrissantes, l’huile de coco réduit considérablement l’effet « peau de serpent » en insistant sur les zones sèches : genoux, coudes, talons, jambes. Mais plus qu’un simple hydratant, l’huile de coco répare aussi les peaux abîmées : brûlures, écorchures, irritation après rasage ou épilation…

*Dans ton assiette de Healthy girl :

images-3.jpeg

L’huile de coco contient une grande quantité d’acide laurique, un nutriment qui renforce le système immunitaire. Dans la nature, il paraît que seul le lait maternel humain en contiendrait autant. Elle est également riche en acide gras saturés, ce qui explique qu’elle se solidifie en dessous de 25°C – ceci n’altère en rien sa qualité. En l’invitant de temps en temps à ta table, tu feras le plein de :

  • potassium
  • fer
  • magnésium
  • cuivre
  • zinc
  • et vitamines A et E.
  • Anti-oxydante elle régule aussi le cholestérol… Très parfumée, elle ne perd pas son goût une fois chauffée. Je l’utilise pour faire cuire ou rôtir des légumes, pour remplacer le beurre dans les pâtisseries (pâtes à tartes, crêpes…), dans des smoothies, ou pour faire sauter du riz…Bien évidemment, il n’est pas question de supprimer définitivement les autres huiles pour ne consommer que de l’huile de coco, il faut diversifier, mais ses propriétés et son petit goût font qu’elle gagne à être connue.

Envie d’essayer?

2 commentaires sur « L’huile de coco … j’adore ! »

  1. Je cours au magasin bio dès que j’ai terminé ma journée de travail pour en racheter tout un stock et essayer tout ça !!!! je ne connaissais que ses bienfaits nutritionnels alors merci ….l’huile de coco; ce qu’elle fait à l’intérieur, elle peut aussi le faire à l’extérieur….

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s