Mon buddha bowl …

IMG_5003.jpg

Le Bouddha Bowl est le superbowl par excellence, la quintessence même d’un repas complet et sain. Il est à la cuisine veggie, ce que la Pizza est à la cuisine Napolitaine ou le rouleaux de Printemps à la cuisine Asiatique:incontournable.

L’avantage c’est qu’il réunit des ingrédients sélectionnés pour leurs qualités gustatives, nutritionnelles et artistiques, car oui le visuel a son importance, il met en scène un véritable feu d’artifice de couleurs de formes de textures, qui explosent en bouche, et rechargent nos batteries en énergie positive.

Bonne mine et happy faces garanties.

Bien connu des foodistas, il inonde instagram de ses love stories et de ses clichés à nous faire saliver de plaisir. Mais ce n’est pas qu’une star de carton, non, il a une véritable légitimité, un rôle à jouer dans notre alimentation : celui de nous régaler tout en nous tenant bien calés jusqu’au repas suivant.

Composé à majorité d’ingrédients bio et amis, la  caractéristique première de la recette du Buddha Bowl, c’est qu’il n’y en a pas, en réalité toutes les versions sont acceptées, pas de censure, c’est un plat mondialiste qui va réconcilier tout le monde, et mettre tous nos sens en émoi, nous apporter du bonheur, un régal pour les yeux avant celui des papilles.

D’où vient la référence au Bouddha? On ne sait pas exactement et chacun y va de sa petite interprétation. Certains voient une ressemblance entre l’apparence ronde et rebondie du bol, et le ventre de Bouddha, d’autres, une référence à l’unique possession des moines bouddhistes, le bol, dont ils se servaient à la fois pour demander l’aumône et pour se nourrir….

A vous de choisir celle qui vous parle le plus, quoiqu’il en soit le message est évident : le Buddha Bowl est une offrande, un cadeau que l’on fait à son corps et à son esprit et qui rassemble l’essentiel de ce qu’il nous faut pour être en bonne forme…

La déclinaison est réalisable à l’infini, et Buddha et moi on est devenus amis, à tel point qu’il s’invite à ma table très très souvent!

Cuit ou cru, veggie ou carné, gros ou petit, tu peux te faire plaisir no-limit.

Mais pour les non initiés la question qui brûle les lèvres, c’est : de quoi est-il réellement composé ?

Et bien l’idée c’est de réunir dans un joli bol, des ingrédients aux super-pouvoirs :

  1. Des légumes frais crus et cuits : ils doivent être consommés au quotidien, ça on l’a compris, car ils nous apportent fibres, vitamines et minéraux indispensables à notre bonne santé. L’avantage du superbowl c’est justement de mixer le cru et le cuit, pour une variété gustative et visuelle intéressante.
  2. Des fruits frais et secs : il n’est pas rare que les fruits subliment les préparations salées, on peut aussi utiliser des fruits secs comme les baies de Goji, les bananes ou grenades séchées, les abricots, riches en potassium qui luttent contre la rétention d’eau.
  3. Des céréales complètes et des légumineuses (lentilles, pois chiches, quinoa, riz, nouilles chinoises…) Leur consommation régulière est fortement recommandée car elles contiennent de bonnes protéines végétales, en particulier lorsque céréales et légumineuses sont associées. Elles peuvent alors très bien remplacer la viande, ou le poisson.Elles nous permettent de faire le plein de fibres, minéraux et vitamines.
  4. Des oléagineux : noix, noisettes, amandes, pistaches, graines de courge…tout ce qui peut nous apporter de bons acides gras, et plus particulièrement des omégas 3, des protéines végétales, des minéraux et oligo-éléments, comme le magnésium anti-stress naturel !
  5. Des graines germées pour la petite touche vivante 😉
  6. Des épices et herbes on n’oublie pas mon chouchou, le gingembre, il est présent partout, c’est un puissant anti-fatigue, anti-inflammatoire et anti-oxydant, le persil, riche en vitamine C, la coriandre, mais aussi les algues comme la spiruline qui apportent plus de 100 nutriments dont la vitamine E (peau, ongles et cheveux) et le fer (20 fois plus que les épinards! )…Penser à prévenir Popeye 😉
  7. Pour les veggie à mi-temps, ils peuvent ajouter un blanc de poulet bio grillé et émincé, des crevettes, ou un oeuf mi-cuit.

IMG_4980.jpg

Ce qu’il me faut pour mon Bouddha Bowl du jour :

  1. 4 ou 5 asperges
  2. Une patate douce
  3. Quelques feuilles de choux rouge
  4. 2 cm  de gingembre
  5. Quelques brins d’estragon, de menthe et (ou) coriandre
  6. 100 g de quinoa (voire plus si l’on veut en conserver)
  7. 1 carotte
  8. 1/2 radis noir
  9. 1 bulbe de fenouil
  10. 1/2 avocat
  11. 1/2 orange à jus
  12. 1/4 de grenade
  13. 1 poignée de roquette ou de mesclun
  14. de l’huile d’olive ou de coco (la quantité dépend des goûts)
  15. 3 cs de tahini
  16. 1 cs de miel
  17. 1 gousse d’ail écrasée
  18. graines de sésame ou de lin moulues
  19. Et un joli bowl (saladier ou assiette très creuse)

On commence par s’occuper des légumes à cuire :

IMG_4982.jpg

Je lave les légumes les taille, et les dépose sur une plaque recouverte d’un papier sulfurisé, je les arrose d’huile d’olive ou de coco, je parsème d’estragon et de gingembre râpé,  et hop au four, 20 minutes environ à 150°. Le temps dépend de votre four, vérifier régulièrement, il faut que les légumes soient rôtis. Les feuilles de choux sont à ajouter 10 minutes avant la fin, car leur temps de cuisson est bien moindre que celui des autres légumes.

  • Je prépare ensuite du quinoa noir, mon préféré. Je le rince abondamment pour éliminer toute trace de saponin, un insecticide naturel qui enveloppe la graine, la rend amère et la protège des oiseaux et des insectes.
  • Dans une casserole, je verse le quinoa et presque deux fois son volume d’eau, je porte à ébullition, baisse et laisse cuire à couvert et sur feu doux jusqu’à ce que l’eau soit absorbée, soit 10 minutes.
    Je coupe le feu et laisse gonfler à couvert encore 10 minutes : le quinoa sera plus aéré.
  • J’aime bien en préparer une grande quantité que je stocke une fois cuit dans une boite hermétique rangée au frais, ce qui me permet, à tout moment, d’improviser un petit Buddha Bowl 😉

IMG_4983.jpg

Je prépare ensuite le cru  : mes fruits, en égrainant la grenade et en coupant l’orange qui va servir à ma vinaigrette 100% vitamine C…

IMG_4985.jpg

Carottes et fenouil sont râpés…

IMG_4988.jpg

Et la roquette est lavée à grande eau…

Il ne me reste plus qu’à réaliser la sauce avec les ingrédients suivants :

  • 3 cs de tahini
  • 1/2 orange pressée
  • 1 cs de sirop d’agave bio ou de miel
  • 1 gousse d’ail écrasée
  • 1cc de gingembre râpé

Mélanger tous les ingrédients, et diluer éventuellement avec un peu d’eau chaude, en fonction de la consistance souhaitée.

IMG_4990.jpg

Le dressage :

La règle veut que l’on place la céréale au fond, en l’occurence le quinoa, afin de constituer une sorte de « faux plancher », pour pouvoir ensuite disposer les autres ingrédients à la même hauteur, et rendre ainsi le visuel juste parfait.

On dispose selon ses envies, et après avoir ajouté la sauce et les grains de grenade, on saupoudre très généreusement de sésame grillé, ou de lin moulu.

IMG_5004

Il ne me reste plus qu’à sortir mes jolies baguettes chinoises et à me régaler. Encore une fois, manger sainement n’est vraiment pas compliqué. Il suffit d’avoir toujours une céréale déjà cuite au frigo, et un petit stock de légumes frais. On peut utiliser des légumes vapeur à la place des légumes rôtis, les cuire à l’avance, de manière à n’avoir qu’à assembler le tout en rentrant le soir…

Alors lâchez-vous les filles, soyez créatives, et réalisez votre petit bowl de bonheur !

5 commentaires sur « Mon buddha bowl … »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s