Houmous sur crackers à la pulpe de carottes et graines …

DSC_0002.JPGMême si cela ne se ressent pas comme une évidence, le Printemps s’est invité à nos balcons…Il sort en douceur la nature de son sommeil hivernal, inondant d’ici peu de sa belle robe d’or  champs et jardins, ajoutant de précieuses minutes de lumière à chacune de nos journées, éveillant notre conscience au renouveau.

Crocus, perces neiges, jonquilles, aboliront définitivement les teintes tristes et monochromes de l’hiver et envahiront la toile de jaune soleil.

Il sera alors grand temps pour les hibernants d’ouvrir les volets, pour les abeilles de faire délicieusement vibrer nos oreilles de leurs doux bourdonnements et pour la terre de se débarrasser enfin de son lourd manteau afin de s’offrir, féconde, aux timides rayons du soleil.

Ce renouveau est toujours source d’émerveillement, il nous invite à nous calquer sur le rythme de la nature, allégeant notre corps et notre esprit, fermant la parenthése agitée d’une saison qui nous gêne de trop durer, aspirant désormais à plus de lâcher prise, de fantaisie, d’allégresse, de liberté.

Au fur et à mesure que la nature s’éveille au Printemps, nous nous éveillons à nous même, par effet de miroir…On s’introspecte en prenant conscience de ce qui vit en nous, le fourmillement des pensées, le flot de sentiments, la vibration des énergies.

Pour certains un simple dépoussiérage de leurs  tiroirs émotionnels suffira, pour d’autres, restés trop longtemps sourds au chant des oiseaux intérieurs, un inventaire plus détaillé de ce merveilleux fouillis s’imposera…Et à mesure que la nature fait éclore ses bourgeons, notre paysage intérieur fleurit.

On détoxifie, on vide, on trie, on jette, on libére de l’espace pour ce qui compte vraiment : nous et notre bien-être, la relation que l’on entretien avec les autres.

Car, oui, tout cela n’a de sens que si l’on peut ensuite restituer sans compter cette belle part des anges, cette portion d’humanité…

Entrer en résonance, rechercher le contact, le lien social, confronter nos idées, partager nos rêves, échanger, sentir le flot de la vie nous traverser…

C’est bien ça l’essentiel, non? Et la cuisine sous toutes ses formes est souvent à l’origine d’un moment de convivialité, d’échange et de partage.

Aujourd’hui il est question de houmous, célèbre plat du Moyen-Orient, qui agit très souvent comme un aimant, attirant à lui tant les crudités  que les amis…Si en plus on l’accompagne de crackers délicieux et « healthy », que l’on peut tartiner et faire croustiller sans compter, il n’y aura plus aucun doute sur l’existence du Printemps, du moins dans notre assiette 😉

Pour les crackers à la pulpe de carottes et aux graines :

 

DSC_0038.JPG

Ce qu’il me faut :

DSC_0004.JPG

  • 100g de carottes râpées ou d’okara ( résidu obtenu après extraction du jus de carottes)
  • 60g de farine (ou poudre) d’amandes ou de noisettes
  • 90g de mélange de graines (lin, sésame, tournesol, courge…)
  • 50g de crème de cajou ou de tahini
  • 2 cc de Tamari ou Shoyu
  • 1 cm de gingembre râpé
  • 1 cc de poudre de graines de fenouil
  • sel, poivre
  • 2 cs d’herbes (coriandre, persil, estragon, ciboulette…)
  • Eau seulement si nécessaire

C’est parti !

L’avantage avec ces petits crackers c’est que l’on n’utilise ni farine ni beurre.

  • Je commence par préchauffer mon four à 130 ° C.
  • Puis je lave les carottes et les râpe sauf si je possède un extracteur et que je viens de me faire un délicieux jus de carottes, au lieu de jeter la pulpe je l’utilise pour réaliser ces crackers,  cela permet de recycler c’est une idée qui me séduit  😉
  • J’incorpore ensuite le reste des ingrédients, farine d’amande (qui est plus fine que la poudre d’amandes, mais vous pouvez utiliser cette dernière si vous n’avez pas de farine),  les graines grossièrement concassées, le tahini, le tamari, les herbes…dans un bol et mélange le tout avec une  spatule.

DSC_0013.JPG

  • Le but étant d’obtenir un composé compact et collant. Ajoutez une cuillère à soupe d’eau si besoin.

DSC_0014.JPG

  • Lorsque la pâte est ferme et collante, je la place sur une feuille de papier sulfurisé tapissant une plaque de cuisson, puis je recouvre d’une deuxième feuille et roule avec un rouleau à pâtisserie pour l’aplanir  plus facilement.

DSC_0015.JPG

  • Je roule jusqu’à ce que la pâte ait une épaisseur de 2 mm environ.

DSC_0020.JPG

  • Puis avec une roue à ravioli (ou un couteau) je trace des bandes de manière à obtenir des rectangles prédécoupés, qui une fois cuits pourront se détacher sans casser…

DSC_0016.JPG

  • Si vous préférez une option plus rustique, vous pouvez zapper cette étape, et vous briserez la pâte une fois cuite comme bon vous semble;-)
  • Laisser cuire 1/2 heure environ .

DSC_0027.JPG

  • On attend que cela refroidisse et on déguste généreusement tartiné de houmous !

DSC_0009.JPG

  • Ces petits crackers peuvent se conserver 4-5 jours dans une boîte métallique à condition de ne pas y avoir goûté avant….

Pour les houmous :

DSC_0134.JPG

Deux versions, sur les innombrables qui s’offrent à nous, car une fois définie la version de base, on peut laisser aller sa créativité à l’infini…

Ce qu’il me faut pour la recette de base :

  • 1 boîte de pois chiches égouttés
  • 1 cs d’huile d’olive
  • 1 cs de tahini
  • 1 jus de citron
  • 1 gousse d’ail
  • 2 cm de gingembre râpé
  • sel et piment d’espelette

DSC_0018.jpg

C’est parti !

Savez-vous que les pois chiches en plus d’être une source incontournable de protéines, de fibres et de nutriments, offrent aussi de la vitamine A, B6, C, E et K, du calcium, du phosphore, du potassium, du zinc, du magnésium, du fer et du sodium?

On aurait tort de s’en priver, d’autant que la réalisation de la recette s’avère vraiment ultra simple et rapide, il suffit d’avoir un bon blender, et d’y verser tous les ingrédients.

N’hésitez pas à ajouter un tout petit peu d’eau si nécessaire.

Moi j’aime bien passer la préparation au tamis, pour la rendre plus soyeuse, surtout si on la travaille à l’assiette, mais ce n’est pas une obligation 😉

Quelques crudités, taillées à l’emporte pièce, des crackers émiettés, et voici une petite entrée élégante, soignée et très printanière…

DSC_0003.JPG

Pour la version haricots rouges :

Même job, il suffit de remplacer les pois chiches par des haricots rouges, et le tahini par de la purée de noix de cajou…d’ajouter des épices (cumin, coriandre en poudre…)

dsc_00011.jpg

Laissez libre cours à votre imagination…C’est le Printemps !

DSC_0001.jpg

On mixe le tout, et après avoir déposé un peu de crème sur le fond d’une assiette, on utilise 2 crackers pour former une sorte de mille feuilles (mais à 2 feuilles uniquement) farci de houmous que l’on dépose délicatement à la poche à douille, quelques crudités autour, et c’est tout !

DSC_0042.JPG

Vous pouvez ajouter à votre houmous de pois chiches une petite betterave crue que vous mixerez avec la préparation pour un joli rendu carmin, ou bien inviter deux gros poivrons grillés et épluchés à la recette de base…

Bref, no limit à la création et au plaisir 😉

 

10 commentaires sur « Houmous sur crackers à la pulpe de carottes et graines … »

  1. Bonjour et bravo Lisa pour cette nouvelle recette très inspirante ! Combien de temps il t’a fallu pour faire les crakers ? Maintenant que je maîtrise ta recette du muesli je continue à me diversifier !
    Merci pour cette ode au printemps : ça fait du bien au moral.
    Monique

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Monique,
      Merci pour ton petit commentaire 🤗
      Les crackers sont très vite préparés, je dirais 15 minutes plus la cuisson.
      A toi de jouer 💪😘

      J'aime

  2. Bonjour Lisa,

    Merci 😊 tout est réussi ! Le texte, les photos, la recette. On a juste envie de s’y mettre … et le printemps qui arrive.
    Un cocktail pour remonter le moral !
    Je t’embrasse,
    Marlène

    Aimé par 1 personne

  3. Merci pour cette charmante introduction, et la recette est superbe.
    Je trouve que ton crackers à une belle coloration hyper appétissante.L’idée de le réaliser avec l’okara de carotte est top,c’est beau.
    Les photos sont belles, surtout la première, quel travail d’orfèvre bravo Lisa!
    Merci aussi pour « le chant des oiseaux intérieurs », c’est magnifique, je garde l’image.
    Bonne fin de journée
    Bises

    Aimé par 1 personne

    1. Merci á toi Corinne, pour avoir pris le temps de me lire, pour tant d’éloges et de bienveillance et pour t’être laissée aller á une totale résonance avec le sujet…Bises et belle soirée ✨🌸

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s