Mon cours de Pilates avec Virginie et son foam-roller.

DSC_0069.JPG

Force et souplesse, pétillante, souriante, c’est la grâce qui caractérise le mieux Virginie, cette jolie Maman de 2 petites filles, originaire de la région d’Aix en Provence.

Elle aime la nature, les sports de plein air, et généralement tout ce qui lui permet de se dépenser. Virginie est une hyperactive qui s’assume pleinement !

Coach sportif depuis bientôt 8 ans à TEMPO FITNESS (https://www.tempofitness.fr), c’est là, tout naturellement, que j’ai croisé sa route.

J’aime sa manière d’enseigner, naturelle mais structurée, où rien n’est laissé au hasard, chaque partie du corps est pensée et sollicitée. Généreuse et bienveillante, les cours de Virginie sont une « feel good thérapie » tant sa bonne humeur est communicative. Sa voix douce donne les explications efficaces et justes, souvent imagées pour nous faire comprendre et ressentir le mouvement .

De toutes les disciplines fitness qu’elle enseigne, celle qui la rend réellement « happy », c’est le Pilates. Et pour cause…

Qui est Virginie :

Après des études de comptabilité, elle décide de suivre son instinct et passe son brevet d’état des métiers de la forme, pour faire enfin ce qui lui plait vraiment.

Premier job à Avignon où elle enseigne le fitness toutes disciplines confondues, dont le chi ball aux côté de Rafael Moreno https://www.chiball.com/education/rafael-moreno-scholarship.html, une amorce du Pilates, mais c’est en 2003, qu’elle aura un véritable coup de coeur pour cette discipline en croisant la route de celle qui deviendra son mentor : Eva Winskill. http://www.fitstudio.net.

Virginie dira d’elle : « Elle m’a tout appris ».

As-tu une routine « Healthy » ?

J’ai besoin de la nature pour mon équilibre, marcher dans les bois, faire du vélo, du roller tout ce qui bouge me convient, je ne suis pas une citadine. J’aime lire et écouter de la musique classique, ou des musiques du monde.

Ma routine alimentaire est plutôt légumivore et fructivore, je ne peux absolument pas m’en passer. Mes repas s’organisent autour de légumes agrémentés d’une céréale pour l’énergie, et il en faut pour pouvoir donner mes cours 😉

La viande? Très occasionnellement, je ne suis pas fan.

Mon péché mignon ? Le chocolat…noir, et les bonbons…oups… !!! Nobody’s perfect, non ?

Pourquoi avoir choisi d’enseigner le Pilates ?

Le Pilates est une discipline relativement récente en France,  alors qu’elle a été mise au point dans les années 30 en Allemagne par Joseph Pilates, passionné de sport et convaincu du bienfait du mouvement sur le corps. Il s’est beaucoup inspiré de certaines pratiques orientales comme le yoga et occidentales comme la danse, pour élaborer sa méthode. J’aime l’idée d’utiliser l’esprit pour contrôler ses muscles. « Un esprit sain dans un corps sain », telle était sa philosophie, et j’avoue que ça me va bien 😉

Le Pilates est comme une clé qui te permet d’avoir accès à ton propre corps, tu peux ensuite exporter ses principes dans les autres disciplines, et c’est ça que j’aime.

La méthode permet de rééquilibrer sa musculature, en sollicitant les muscles centraux qui interviennent dans l’équilibre postural, et le maintien de la colonne vertébrale. Par des exercices bien précis, on renforce les muscles trop faibles et on décontracte les muscles trop tendus, à travers une respiration consciente, et un bon alignement. C’est une discipline qui répare et non qui abime comme certaines autres, qui, mal exécutées peuvent être dangereuses pour le dos, les articulations ou les muscles.

On n’est pas dans le dépassement de soi à tout prix, mais dans la maitrise de son corps, c’est tout en finesse, et même si l’on ne ressort pas ruisselante de sueur après un cours de Pilates, je peux vous assurer que les muscles profonds ont bien travaillé!

Que t’apporte la pratique du Pilates?

Généralement une pratique régulière apporte :

  • bien-être
  • détente physique et psychologique
  • modelage de la silhouette (muscles abdominaux profonds, fessiers, cuisses, bras…)
  • maîtrise de soi
  • force et souplesse

Ce que j’aime par dessus tout c’est la sensation de ressentir mon corps à travers un placement juste.

Le placement c’est fondamental, il conditionne la bonne réalisation de l’exercice et son efficacité. L’attention est portée sur l’ensemble du corps : certaines parties sont mises en mouvement pendant que d’autres doivent rester immobiles. J’aime cette dualité que l’on ne retrouve dans aucune autre technique de fitness.

Le Pilates est basé sur le concept de « centre abdominal », c’est à dire que l’on est obligé de tenir son ventre. Ces enseignements dépassent le simple cadre du tapis, au quotidien et dans les autres disciplines sportives, il est impératif de tenir ses abdominaux profonds, d’une part pour protéger sa colonne vertébrale, et d’autre part, en rentrant le ventre plutôt qu’en le poussant, cela favorise la contraction profonde du plancher pelvien (périnée) et du muscle transverse abdominal, ce qui, pour nous les filles, est capital si l’on veut éviter les problèmes de descente d’organes.

D’une manière générale, j’avoue ne plus être dans la recherche d’une musculature à outrance, les abdos six pack, c’était avant 😉 aujourd’hui je préfère des disciplines qui enrichissent de l’intérieur. J’enseigne également le Piloxing, mix de Pilates, Boxe et Dance classique. Vous vous demandez comment se passe la cohabitation de ces 3 disciplines si différentes? Et bien le résultat est très cardio, toujours dans le contrôle et très très fun 😉 Je vous invite à venir tenter l’expérience !

Quels sont les fondements du Pilates ?

On peut en dénombrer cinq essentiellement :

  1. La concentration : l’état mental est aussi important, voire plus, que les exercices eux-mêmes. Il vaut mieux quelques répétitions de qualité, avec conscience, plutôt que de nombreuses répétitions mal exécutées.
  2. Le contrôle : il faut chercher à contrôler chaque partie du mouvement et ne pas subir son corps.
  3. Le centrage : le « centre abdominal » est le point clé de cette méthode, et implique, notamment, de garder une colonne vertébrale dite « neutre » : sans cambrure excessive (surtout dans les exercices isométriques) ni rétroversion du bassin.
  4. La fluidité : fluidité et précision sont la clé d’un mouvement harmonieux, et c’est la raison pour laquelle, cette méthode a beaucoup de succès auprès des danseurs.
  5. La respiration : elle se fait en engageant légèrement les muscles du périnée et le transverse. On respire en élargissant la cage thoracique et non en la poussant vers le haut, et l’on cherche une amplitude de respiration.

Je m’efforce de rappeler toutes ces consignes en début de cours à mes pratiquantes afin qu’elles se familiarisent peu à peu avec la méthode, qui disons-le encore une fois nécessite concentration.

Un autre avantage du Pilates c’est qu’on peut le pratiquer avec du petit matériel, comme le foam-roller, ce petit cylindre en mousse, qui permet de parfaire son alignement, et de solliciter d’avantage les muscles profonds.

Unknown.jpeg

https://www.decathlon.fr/foam-roller-domyos-id_8293231.html

Voici un petit aperçu des nombreuses options qu’offre le foam-roller :

  • Le one leg stretch : cet exercice fait travailler les abdominaux, mais aussi les  cuisses, l’obligation de garder l’équilibre sur le foam roller ajoute de la difficulté et donc de l’intensité au mouvement.

DSC_0001.JPG

DSC_0003.JPGDSC_0004.JPGDSC_0003.JPG

  • Le shoulder bridge : Cet exercice cible les ischio-jambiers et les fessiers et toute la chaine des muscles postérieurs.

DSC_0010.JPG

DSC_0011.JPG

DSC_0012.JPG

DSC_0013.JPG

  • Le spine twist : permet d’étirer les muscles de la colonne vertébrale, le contrôle et la respiration prennent ici tout leur sens.

DSC_0015.JPG

DSC_0016.JPG

  • l’équilibre sur une main : permet de renforcer le haut du corps et d’affiner la taille.

DSC_0033.JPG

DSC_0034.JPG

  • Le spine stretch : permet un étirement du dos et de la nuque pendant que les ischio-jambiers deviennent plus flexibles.

DSC_0020.JPG

DSC_0021.JPG

  • l’élévation latérale : cette posture renforce et stabilise le corps elle cible les obliques et renforce également les cuisses.

DSC_0045.JPG

DSC_0048.JPG

  • Le hundred : il permet d’augmenter le flux sanguin et de travailler les abdominaux.

DSC_0044.JPG

  • Le rolling shell : Améliore la digestion, enroule les organes, oxygène le sang et aide à tonifier les bras et aplanir le ventre.

DSC_0037.JPG

DSC_0042.JPG

  • l’étirement du dos : Pour récupérer et étirer toute la colonne vertébrale ainsi que les lombaires.

DSC_0067.JPG

Vous pouvez retrouver Virginie à TEMPO FITNESS Talence (33), 33 rue Pacaris,

05 56 04 77 30 pour un cours de Pilates les :

  • mercredi de 9h30 à 10h30
  • et vendredi de 10h30 à 11h30 et de 19h45 à 20h30

Et pour le Piloxing les :

  • lundi de 10H à 11H
  • et jeudi de 18H à 19H

pilates.jpg

Les usages du foam roller ne s’arrêtent pas là, en effet, cet accessoire permet d’étirer et d’assouplir les gros muscles, les tissus conjonctifs, ainsi que les fascias, vous savez ces fines membranes, situées sous la peau, qui enveloppent nos muscles et nos organes. Souples et fibreux, les fascias ressemblent à la membrane qui recouvre la pulpe dans une orange.

Sur le point de devenir le  » it » accessoire du moment outre Atlantique, ce cylindre en mousse rigide permet d’allonger les muscles et de dégommer la cellulite. Si si !

L’idée c’est d’effectuer un massage qui va relâcher et tonifier les tissus conjonctifs ainsi que les muscles.

« En plus d’éliminer les tensions et de calmer le système nerveux grâce aux effets de l’automassage, l’action du rouleau permet de drainer les tissus, de booster le système lymphatique et d’éliminer les toxines, ce qui a pour effet de réduire l’inflammation, qu’il s’agisse de cellulite ou de ballonnements », poursuit Lauren Roxburgh.

Il ne s’agit pas d’un travail d’étirement comme celui que l’on peut effectuer dans un cours de stretching, mais au contact du massage, les muscles s’allongent, on gagne en souplesse et en alignement de la colonne vertébrale.

On en ressort destressée, détendue, plus tonique, car la plupart des exercices de rolling, effectués avec le foam-roller se pratiquent en position de gainage. Donc, sans même y penser, on peaufine aussi ses abdos 😉

Alors côté accessoires, les filles, cette année les sacs à mains et autres lunettes de soleil attendront…La priorité c’est lui : le foam-roller !! On le veut toutes !

Il va nous permettre de terminer efficacement notre séance de renfo musculaire, de running, de marche nordique ou de Pilates par une quinzaine de minutes de « rolling ».

L’été peut arriver, nous sommes prêtes à l’accueillir en beauté 😉

IMGP6610.JPG

 

Crédit photos : Lisa Berrocal.

Katja Orsega : la yogini bienveillante…

Capture d’écran 2017-01-26 à 20.04.04.png

J’ai rencontré Katja un samedi matin de septembre, sans trop savoir ce qu’était vraiment le yoga, convaincue des bienfaits de cette discipline, et désireuse d’ajouter une dimension plus spirituelle à ma routine sportive.

J’ai découvert une femme ouverte et chaleureuse, au corps affûté par la danse contemporaine, passionnée et soucieuse de transmettre son yoga, dans la fluidité des postures et la discipline du souffle. Katja a ouvert ma conscience. Jusque là,  je n’avais eu que des expériences d’un yoga qui n’était pas moi, trop lent, trop méditatif, j’avais besoin de ressentir les postures en profondeur, j’avais besoin de rythme, de ce « flow » qui te fait lâcher prise et regarder en toi…Katja m’a conduit vers ce renouveau, c’est une belle personne ouverte au monde et à ceux qui ont la chance de croiser son chemin..

– Qui est Katja ?

Originaire de Locarno en Suisse, elle a vécu une grande partie de sa vie à Zurich, et elle est depuis 2013, Bordelaise d’adoption. En parallèle de son métier de professeur de yoga, elle est éducatrice dans un centre de traumatisés crâniens, mais envisage dans un avenir proche de se consacrer entièrement à l’enseignement du yoga.

Elle se décrit comme  « un humain-être en voyage de la vie »…traduisez un être humain qui a conscience de la furtivité de la vie, et qui s’ancre dans l’instant présent. Quant au voyage c’est l’une de ses nombreuses passions, et à travers elle, une volonté de réaliser des clichés du monde et de la nature, sous un regard d’artiste.

Katja avoue que l’art, la photo et la musique sont omniprésents dans sa vie.

Pourquoi avoir choisi d’enseigner le yoga ?

Ce choix s’est imposé au fil du temps.

A l’origine : un souhait, celui de suivre une formation pour approfondir une pratique  découverte à Zurich en 2008. A ce moment là je n’avais aucune intention d’enseigner.

Par la suite, un désir :  celui de transmettre ce que j’avais appris, tout comme je l’avais fait pour la dance contemporaine, à l’âge de 23 ans.

J’ai donc commencé en novembre 2013 avec 2 élèves, 1 fois par semaine, pour arriver aujourd’hui à plus de 80 pratiquants, avec toujours le même moteur : le plaisir,  la maturité en plus!

Capture d’écran 2017-01-26 à 20.04.50.png

J’adore enseigner le yoga, et il est très important pour moi que dans mes cours, chaque personne puisse y trouver son compte. Chacun d’entre nous est différent, un corps, une histoire, une personnalité…et c’est tant mieux ! Mais la magie du yoga, fait que le caractère individualiste de chacun est mis entre parenthèse au profit d’un mélange des énergies, menant à une sorte de communion, d’unité.

Ma priorité : transmettre le yoga dans une ambiance de bienveillance et de confiance. Je crois qu’il est important d’amener les pratiquants sur leur propre chemin, en  développant leur conscience pour qu’ils se sentent responsables d’eux-mêmes. Mon mantra « trouvez votre propre forme dans la forme« . Je pense que le fait d’avoir vécu des moments difficiles dans ma vie, m’a ouvert des horizons et m’a rendue plus à l’écoute des autres, j’aime enseigner dans l’empathie, voir les pratiquants progresser, prendre goût au yoga, et constater les bienfaits de cette discipline sur leur quotidien. Tout ceci donne un sens à l’enseignement, c’est un vrai cadeau pour moi.

Que t’apporte la pratique du yoga au quotidien?

Un moment que je consacre à moi-même. Du bien-être, de l’ancrage, de la sérénité, une ouverture, tourner l’attention vers l’intérieur. Revenir à l’essentiel et se débarrasser de tout le superflu. C’est aussi un excellent moyen de garder la forme physique et psychique.

– As-tu une routine « Healthy » ?

Je fais attention à ce que je mange et je bois, mais je ne suis pas radicale, j’essaie de suivre mon rythme en fonction de mes possibilités. Il est important pour moi de conserver des  moments de « rien » – une sorte d’espace non chargé qui me permet d’être à l’écoute de moi-même, de ce qui se vit en moi.

Passer du temps avec mes chats me rend happy et fait aussi partie de ma routine bien- être!

10865809_10152753281587550_3466598586880466834_o.jpg

– Quelle est ta posture préférée et pourquoi ?

Difficile de faire un choix, et je dois avouer que j’essaye surtout d’aimer les postures qui sont les plus « chiantes » pour moi :-), mais bon, c’est vrai que j’aime beaucoup « shirsâsana » (la posture sur la tête)  le sang coule dans l’autre sens, le point de vue est à l’inverse, il faut à la fois de la force et de l’équilibre…. j’aime la tenir un bon moment. J’aime aussi beaucoup « urdhva dhanurâsana » (le pont), cela ouvre le cœur et donne de l’énergie.

Capture d’écran 2017-01-26 à 20.03.41.png

– Quelles sont les personnes qui t’inspirent ?

« Mes » pratiquants, certains professeurs que j’ai pu rencontrer, mes chats (je sais, ce ne sont pas des personnes, mais ils m’inspirent quand même), mes amis……

– Le yoga a t-il influencé ton style de vie ?

Oui, il influence mon style de vie, mais ne m’a pas complètement transformée comme on peut souvent le lire chez d’autres….. Le chemin est pour chaque personne différent, le yoga fait partie de ma vie, donc évidemment il influence ma façon de vivre, il a libéré de l’espace, mais je reste moi-même. On ne devient pas quelqu’un de meilleur parce qu’on fait du yoga, on apprend juste à révéler notre vraie nature et à prendre conscience de la magie d’être telle que l’on est, sublime car imparfaite…

Pour contacter Katja :

Rencontre avec Elsa, une yogini globe-trotteur….

IMG_20161008_122317.jpg

J’avais rêvé d’un cours de yoga qui soit plus qu’un étirement profond des muscles, une pause méditative ou un repli sur soi et sur ses sensations intérieures, un cours qui me donne envie de revenir, un cours qui laisse son empreinte sur mon corps et dans mon esprit…

Je voulais lâcher prise, sentir chacun de mes muscles travailler en longueur, transpirer au rythme de mon souffle, débloquer des émotions, suivre ce flow qui vous porte en vous procurant l’étrange sensation que le temps s’est arrêté et qu’en vous coule une rivière…

En réalité le temps continue d’enchaîner ses secondes, mais c’est dans votre mental que le calme plat s’installe.

Silence, prérequis indispensable à la concentration qu’exige chaque posture, magie d’une souffrance préméditée, volonté d’aller plus loin, plus profond…

Et puis un soir, j’ai déroulé mon tapis face à Elsa. Avec un prénom comme le sien elle aurait pu être « Reine des neiges » tant sa blondeur et sa douceur la font ressembler à une héroïne de Disney.

Mais, après vérification, il semblerait qu’elle n’ait toujours pas acquis le pouvoir magique de transformer l’eau en glace, par contre, et c’est prouvé, elle possède celui tout aussi prodigieux de nous rendre accessible, au fil de la pratique, le plus physique et dynamique des yogas : l’ashtanga.

Son mantra : « Respirer pour libérer de l’espace »…

Occuper ensuite cet espace pour aller plus loin dans la posture, faire de chaque millimètre de souplesse acquise, une victoire, une force, pour gainer son corps et colmater les petites brèches de son mental.

Elsa sait nous mettre en confiance de sa voix rassurante. Bienveillante et précise, elle nous ouvre le chemin du bien-être, et de l’épanouissement personnel.

Nous  sommes nombreux à la suivre chaque semaine, acceptant de nous changer tantôt en lotus, ou en arbre, en cobra ou en corbeau pour lui plaire,  et chacun de nous y trouve son compte, tant elle sait adapter ses consignes en fonction de notre niveau et de nos  aspirations…

Les bienfaits de ses cours sont multiples et se diffusent bien au delà du tapis :

  • prise de conscience de son corps,
  • regain d’énergie positive,
  • diminution des tensions et du stress,
  • élimination des toxines,
  • amélioration de sa force et de sa souplesse,
  • renforcement musculaire,
  • maîtrise de l’équilibre,
  • sculpture et tonification de la silhouette,
  • apaisement de l’état émotionnel,

Elsa distille et répand de la poussière d’étoiles à travers chacune de ses postures, si jeune mais au parcours déjà si riche, ouverte au monde, adepte du smile power et de la happy thérapie, jugez vous-même…

j-peux-pas-j-ai-yoga.png

Qui est Elsa ?

J’ai 27 ans et suis originaire de Bordeaux. Attirée par les voyages, j’ai déjà parcouru des milliers de kilomètres, de la Chine aux Etats Unis, en passant par le Cambodge, l’Afrique, le Canada, l’Irlande, la Turquie, la Roumanie, l’île de la Réunion ou les Caraibes…

J’ai vécu 4 ans aux Pays Bas, et 2 en Californie. Sportive depuis toujours, c’est à San Diego, que j’ai découvert le yoga, qui fait partie du style de vie des habitants de la Côte Ouest des Etats Unis, et c’est donc là-bas que tout naturellement j’ai entrepris ma formation de yoga et décroché mon diplôme.

Pourquoi avoir choisi d’enseigner le yoga ?

images.jpeg

Un DEUG en Langues Etrangères Appliquées, Anglais-Chinois, et une licence en gestion du tourisme en poche, j’ai occupé différents postes dans des entreprises telles que Nike ou Kuoni…Mais je ne trouvais pas mes repères dans cette vie qui ne me ressemblait pas, alors de retour à Bordeaux, j’ai décidé de suivre mon instinct, et de vivre de ma passion : le yoga.

Le yoga et ceux qui me l’ont enseigné, ont complètement changé ma vie, à mon tour j’ai eu envie de transmettre ce que j’avais reçu, en partageant ma passion au quotidien.

Parce que le yoga ne se pratique pas uniquement sur un tapis, c’est un véritable mode de vie à exporter, explorer et transmettre, j’ai eu envie d’aider les pratiquants à se sentir mieux .

Avant de découvrir les bienfaits du yoga, j’étais une personne stressée et anxieuse, cette discipline m’a permis de canaliser mes émotions, de retrouver la paix intérieure, et de vivre intensément l’instant présent.

Le but de mon enseignement est d’accompagner la personne sur la voie salutaire du changement.

Que t’apporte la pratique du yoga au quotidien ?

La pratique de l’ashtanga-vinyasa, est une discipline qui mobilise intensément le corps et l’esprit. C’est une activité physique à part entière, qui permet de se découvrir et de dépasser ses limites. Le travail de respiration apporte l’énergie pour aller au delà de la posture, mais en même temps, un apaisement, un calme intérieur qui favorise la concentration et la confiance en soi.

Le yoga m’aide à avoir les idées claires, et à me concentrer sur ce qu’il y a de positif dans ma vie.

IMG_20161002_173853.jpg

As-tu une Healthy routine ?

Je ne bois quasiment pas d’alcool, mais des litres d’eau et de thé vert. Bien s’hydrater après le cours, est capital, cela permet d’éliminer les toxines que les postures ont délogées, de dépolluer tout son corps. C’est le conseil que je donne à mes élèves après chaque cours.

Je pratique également le Pilates pour renforcer mes muscles posturaux et ainsi apporter une protection naturelle à mes articulations. C’est une discipline très complémentaire du yoga.

Côté alimentation, je privilégie les fruits et les légumes bio ainsi que les oeufs.

Mais je l’avoue, il m’arrive parfois de perdre ma zenitude pour me précipiter sur un dessert sucré ou quelques carrés de chocolat…Je veille quand même à ne pas en abuser.

La nature fait également partie de ma routine bien-être, la marche dans les bois, respirer le parfum des fleurs, caresser un arbre ou un animal, sont des petits gestes qui permettent de nous ancrer à cet univers auquel nous appartenons. C’est le meilleur moyen de prendre conscience de l’instant présent.

IMG_3278.JPG

Quelle est ta posture préférée et pourquoi ?

Le terme yoga au sens premier veut dire « lien » entre chacun d’entre nous et l’univers. La pratique des postures (asanas) est l’une des manières de ressentir cette connexion avec l’effort corporel comme vecteur.

C’est la raison pour laquelle j’apprécie tout particulièrement les postures qui me posent un véritable challenge, parce qu’elles m’obligent à aller au delà de ma zone de confort.

IMG_20161002_185901.jpg

Mes préférées :

  • Hanumanasana : la posture du Roi des singes, plus connue sous le nom de grand écart, libère de l’égoïsme, de ses propres peurs et donne une grande force intérieure, en plus d’assouplir les hanches.
  • Kapotâsana : la posture du Pigeon royal, stimule les organes abdominaux et étire les cuisses.
  • Natarajâsana : la posture du Danseur, développe la concentration, la coordination, accroît l’équilibre du corps, et améliore aussi la confiance et l’enracinement.

Ces postures sont très avancées et mobilisent toutes les composantes du yoga :

  • concentration,
  • force,
  • souplesse,
  • équilibre,
  • respiration…

La discipline qu’impose la pratique des postures de yoga, nourrit ensuite ma vie personnelle, et m’aide à faire face aux difficultés du quotidien.

Le principal conseil que je donne à chacun de mes cours, est de ne pas se décourager, la persévérance et le travail mènent toujours à la réussite, sur le tapis comme dans la vie;-)

IMG_20161002_182502.jpg

Quelles sont les personnes qui t’inspirent ?

Mes professeurs : Dana Rae, Paré et Trévor Monk, je ne les remercierai jamais assez d’avoir transformé ma vie, en me formant à cette discipline qu’est le yoga.

J’admire les personnes qui nourrissent un rêve ou un idéal, et qui consacrent toute leur énergie à le mener à bien.

Les personnes qui ont une grandeur d’âme me touchent et m’interpellent, je n’aime pas l’hypocrisie, la cupidité.

En quoi le yoga a-il influencé ta vie ?

images-1.jpeg

Le yoga n’est pas une simple activité physique, c’est un mode de vie, une philosophie à part entière…Les postures sont des aides précieuses pour faire circuler l’énergie dans tout notre corps, dénouer les tensions physiques et mentales, nous ancrer au réel. Le but ultime étant le lâcher prise.

La finalité d’une posture a moins d’importance que le chemin emprunté pour y parvenir.

C’est la raison pour laquelle, le yoga se pratique très souvent les yeux fermés, car on ne compétit pas face à sa voisine de tapis, mais face à soi-même, et chaque victoire est personnelle, car elle est le cheminement d’un travail sur soi, physique et mental, mais paradoxalement, l’énergie collective nous porte et nous fait avancer de manière positive. C’est pourquoi, à la fin de chaque cours il est d’usage de se dire « Namasté », ce mot dépasse un simple merci, il équivaut à une sorte de reconnaissance de l’autre comme étant soi, car nous partageons les attributs communs que sont l’amour, la lumière, la paix, et que ce sont eux qui nous relient et font que nous ne sommes qu’un avec l’univers.

namaste-meaning.jpg

Mes cours sont ouverts à tous, et chacun peut y trouver sa place, même s’il n’a pas la souplesse d’une danseuse étoile 😉

Le yoga m’a rendue plus positive et plus sereine, il a calmé mes angoisses.

Un jour une élève m’a dit que grâce au yoga elle avait ralenti sa consommation de médicaments, une autre y a puisé une thérapie pour réparer son dos, ou améliorer son sommeil…Ce sont tous ces petits trophées qui me confortent dans mon choix de poursuivre dans la voie de la pratique et de l’enseignement.

Un chemin de vie fait de force, courage et discipline mène forcément au bonheur, non?

Vous pouvez retrouver Elsa dans vos salles de sport TEMPO FITNESS :

Unknown.jpeg

https://www.tempofitness.fr

–  A Léognan (33850) 12 Rue Jules Guesde, 05 56 85 49 75, les :

  • lundi  à 19H15
  • jeudi à 18H
  • vendredi à 10H45

– Et à Talence (33400) 33 rue Pacaris, 05 56 04 77 30, le :

  • mercredi à 20H00

Un cours d’essais vous sera offert.

– Ou contacter directement Elsa DELCROS au 07 85 21 33 41 pour des séances à domicile ou sur votre lieu de travail.

Elsa enseigne également le Hatha yoga, le Power yoga et le Kundalini.