Méli-mélo de tomates en tartare, sur crème de choux fleur.

IMG_5884.JPG

L’été touche à sa fin, et avec lui, s’en vont les légumes du soleil…

Au potager, les pâles rayons de septembre caressent encore avec tendresse les dernières  tomates sur pied, celles qui ont pris leur temps pour mûrir lentement, pour s’épanouir à l’abri des fortes chaleurs aoûtiennes.

Elles ont attendu, et c’est très bien ainsi, car cela nous permet d’en apprécier d’avantage leur saveur, à l’heure où l’abondance se fait rare, où les parasols se referment doucement sur les feuillages teintés de roux, laissant apparaitre le mot « fin » sur la dernière page du beau roman de l’été …

Leur parfum, leur couleur, leur bombé brillant dans lequel nous avons si souvent croqué, éveille une dernière fois tous nos sens, afin que rien, pas même l’arrivée inéluctable de l’hiver, n’efface le souvenir grandiose de ce fruit juteux et délicieux.

Je sais, il est difficile de dire adieu à l’été. La chaleur des rayons du soleil et la joie dans leur sillage, les dîners à la lueur de la bougie, ces doux moments où le temps nous faisait cadeau de ses heures…Ces belles rencontres, ces fruits mûrs et sucrés, ces jardins aux milles couleurs, aux milles senteurs, ces couchers de soleil sur l’océan, ces longues promenades tôt le matin lorsque plage et horizon nous appartenaient encore…Il faudra y renoncer.

Il en est ainsi pour chaque moment agréable de notre vie,  au fur et à mesure que nous avançons, il est difficile de ne pas jeter un coup d’oeil par dessus notre épaule, de ne pas se retourner sur ce qui, jadis, a fait notre bonheur et qui n’est plus.

Et puis il y a tous ces être merveilleux, qui ont frôlé nos vies de leurs petites ailes d’anges, certains y ont déposé leurs bagages, d’autres n’ont fait que passer. Mais chacune de ces rencontres a laissé son empreinte dans nos existences, les rendant plus riches, plus douces, plus belles,  moins vides parfois, comme des guirlandes scintillantes de sourires et de bienveillance enroulées autour de nos coeurs…

A ce qu’il parait nous n’avons conscience du bonheur qu’une fois qu’il est parti…

C’est la raison pour laquelle la nature nous apprend à savourer l’instant présent, à s’en imprégner jusqu’à plus soif, à le réciter les paupières closes, le respirer jusqu’à ce que nos poumons en diffusent les syllabes, à le vivre comme un joyau, comme si rien n’avait plus de prix que cette fraction de seconde, celle qui hier n’était pas encore, et demain ne sera déjà plus.

La magie de l’ici et maintenant.

C’est elle qui nous ancre solidement à la vérité. Filtre de légèreté et de grâce, éveillant notre conscience au fait que chaque instant de cette vie est un miracle…

Alors aujourd’hui les filles, il reste encore des tomates dans les jardins et du soleil dans les coeurs, nous n’avons donc pas une minute à perdre pour les faire vibrer, les sublimer, autour d’une joyeuse farandole qui clôturera la fin de la belle saison !

Et vous savez quoi? Vous y êtes toutes conviées !

DSC_0005.JPG

Elle t’a sauvé la vie tout l’été, toi qui manquais de temps, d’inspiration, et parfois des deux…Tantôt cuite, souvent crue, la queen incontestée de tes tables d’été, c’était elle, mais sais-tu réellement ce qu’elle cachait sous sa jolie robe pomme d’amour?

Tu l’ignorais peut-être, mais elle s’est invitée à tes menus improvisés, les bras chargés de nutriments qui t’ont fait la peau belle tout l’été. Des vitamines A, C et K, des minéraux, et ce fameux lycopène, responsable de sa jolie couleur passion, un composé riche en antioxydants, jouant un rôle majeur dans la prévention de nombreux cancers et maladies cardio-vasculaires.

Elle a renforcé l’immunité, et  diminué l’hypertension grâce à sa richesse en potassium.

De plus, comme elle est remplie de fibres et d’eau, l’addition calorique s’en est trouvée considérablement réduite, la plaçant pile poile dans les clous…et faisant de toi la nouvelle découvreuse de talents  😉

Quand au chou fleur, excellent anti-inflammatoire, il peut réduire les symptômes de l’arthrite et autres maladies liées à l’inflammation. Il apporte aussi de la vitamine B bénéfique aux fonctions cérébrales et contient une substance appelée sulforaphane qui est un composant du soufre, pour nous aider à améliorer notre pression artérielle et notre fonction rénale.

C’est aussi un aliment détox.

Si, si !!

On est d’accord, il fait beaucoup moins la une que le radis noir ou le jus de bouleau, mais grâce à ses nombreux antioxydants combinés aux nutriments contenus dans le soufre, il parvient cependant à stimuler de manière efficace la fonction d’élimination et de désintoxication du corps, grâce notamment à l’activation de ses enzymes.

Alors, un petit détour par le potager s’impose, non?

DSC_0015.JPG

Ce qu’il me faut pour 4  assiettes joliment « green » :

DSC_0028.jpg

  • Des tomates tout plein ! 6 ou 7 tout dépend de leur taille (coeur de boeuf, ananas, green zébra…tout ce que vous pourrez trouver comme variétés anciennes ou nouvelles)
  • une petite tête de choux fleur
  • un fond de légume
  • 1 CS de crème de noix de cajou
  • 2 échalotes
  • une branche de basilic
  • 1 cm de gingembre pelé et râpé
  • quelques pignons torréfiés
  • huile d’olive vierge
  • huile de sésame
  • sel, poivre

C’est parti !

DSC_0001.JPG

  • A la recherche d’une base crémeuse pour organiser le montage de mon tartare de tomates, j’ai eu la chance de compter une nouvelle « naissance » au potager : un baby cauliflower, j’ai pensé qu’il ferait parfaitement l’affaire ! Mais si vous n’avez pas de choux fleur sous la main, vous pouvez tout à fait le remplacer par un petit écrasé de pommes de terre, ou une purée de courgettes vite faite. Le tout c’est que les tomates puissent y tenir debout et y danser sans tomber !!!!
  • Je commence donc par faire cuire mon choux fleur, après l’avoir soigneusement lavé à l’eau vinaigrée et rincé. Je n’oublie pas de couper le pied pour ne conserver que les bouquets que je plonge dans une grande casserole contenant de l’eau ainsi qu’une cuillère à soupe de fond de légumes maison dont la recette est par ici : https://healthyandcrunchy.com/2017/03/24/mon-fond-de-legumes-bio/
  • Sachez cependant qu’une cuisson vapeur à basse température serait préférable si cela vous est possible.
  • Une fois qu’il est cuit, environ 20 minutes plus tard, je le mixe avec une cuillère à soupe d’huile d’olive, et la crème de noix de cajou.
  • Je le laisse ensuite refroidir.
  • Je pèle les tomates, les miennes sont très mûres, je n’ai donc pas besoin de les plonger dans l’eau bouillante, sinon il vous suffit d’entailler en croix leur peau  au niveau de la tige et de les plonger quelques secondes dans un bain chaud avant de les passer sous l’eau froide.
  • Je les coupe en 2 pour éliminer le maximum de pépins et les taille en petits cubes que je laisserai reposer dans une passoire.
  • J’émince les échalotes, et cisèle le basilic.
  • J’assemble ensuite les dés de tomate, les herbes, les pignons, les échalotes, le gingembre râpé. J’assaisonne avec 2 cuillères à soupe d’huile de sésame et 2 cuillères à soupe d’huile d’olive.
  • Je dresse à l’aide d’un emporte pièce en mettant un peu de crème de choux fleur au fond, et par dessus le tartare de tomates.

IMG_5888.JPG

Trop facile…

Se régaler tout en se faisant du bien, j’adhère totalement au concept, pas vous?

Un commentaire sur « Méli-mélo de tomates en tartare, sur crème de choux fleur. »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :